Search
Vendredi 19 janvier 2018
  • :
  • :

ZÉRÉ (TABAGNE) : Les ressortissants du village à Abidjan rendent visite à un de leurs cadres

Des ressortissants de Zéré autour du couple Boiqui Kouadjo

Des ressortissants de Zéré autour du couple Boiqui Kouadjo, le dimanche 8 janvier 2016

En marge de leur réunion mensuelle tenue à Adjamé, dimanche 8 janvier 2017, les ressortissants de Zéré, village de la sous-préfecture de Tabagne, dans le département de Bondoukou (région de Gontougo), regroupés au sein de l’Association des ressortissants de Zéré à Abidjan et banlieue (ARZA), ont rendu une visite surprise à un de leurs cadres. Il s’agit de Boiqui Kouadjo Sylvestre, magistrat, président de Chambre à la Cour d’appel d’Abidjan.

La raison de ce déplacement au domicile du juge est double : lui souhaiter les vœux de nouvel an, et le féliciter pour avoir reçu, mercredi 23 novembre 2016, le 2ème prix du Magistrat émérite du Prix d’excellence 2016 au titre du ministère de la Justice.

M. Boiqui Kouadjo, Président de Chambre à la Cour d’appel d’Abidjan

Boiqui Kouadjo, président de Chambre à la Cour d’appel d’Abidjan

Les membres de l’ARZA, conduits par le président Sekré Dua Kobenan Marcellin, ne sont pas allés les mains vides. Plusieurs cadeaux, dont un portrait de grande valeur, ont été remis au magistrat. « Occuper la 2ème place parmi des centaines de candidats au classement national 2016 du meilleur Magistrat de Côte d’Ivoire, est la juste récompense de l’endurance et du travail bien fait », s’est réjoui le secrétaire général de l’ARZA, Bouaténé Hassane. Ce chargé à la mobilisation de la Jeunesse unie pour le développement de Gontougo (JUDG) a profité de l’occasion pour inviter tout le monde à se rendre à Zéré, en août prochain, pour célébrer la lumière obtenue de haute lutte.

arza-2

Ému par l’heureuse surprise, Boiqui Kouadjo a exprimé sa reconnaissance à ses « parents » de Zéré. « J’ai obtenu le prix grâce à vos prières », a-t-il indiqué. Le juge a ensuite émis le vœu de voir d’autres fils et filles de son village à des postes de responsabilité. Ce qui était une simple visite s’est transformée en déjeuner de retrouvailles. C’est dire le caractère cordial de ce déplacement chez le cadre !

Pour rappel, M. Boiqui qui, entre autres fonctions, a été vacataire à la faculté de droit de l’Université de Bouaké, était le Procureur de la République près le Tribunal de première instance d’Abengourou, avant d’être nommé président de Chambre à la Cour d’appel d’Abidjan. Juridiction où il fut également conseiller.

C’est ce magistrat émérite qui préside actuellement les Assises qui jugent l’ex-Première dame, Simone Gbagbo, pour « crimes contre l’humanité et crimes de guerre ».

OSSÈNE OUATTARA



Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *