Mardi , 24 octobre 2017
L'Édito

Visite d’Etat dans le Zanzan : La colère des militants RDR

Le préfet François Goun Germain, à droite

« La démocratie que nous vivons à quand même des  limites » : propos tenus hier mercredi 14 novembre par François Goun Germain, préfet de la région du Gontougo. L’administrateur a ainsi répondu à des militants du RDR et à la société civile, qui s’opposent à la prochaine visite d’Alassane Ouattara dans le Zanzan.

Raison de leur colère, aucune des promesses électorales faites par l’actuel locataire de la Présidence pour le district du Zanzan n’a été tenue. « Déception ! », crient-ils. D’où leur boycotte, dimanche 4 novembre dernier à Bondoukou, du meeting d’information du ministre Kouassi Adjoumani sur la visite présidentielle. Suivi d’une marche de protestation avortée. Ses organisateurs entendaient exprimer au préfet leur mécontentement.

Afin de décrisper le climat délétère avant la visite d’Etat, François Goun a eu une rencontre avec les populations du département de Bondoukou. Dans une salle du foyer des jeunes pleine à craquer, il n’y est pas allé avec le dos de la cuillère. « La visite du président n’a pas besoin de conditions. Il peut se rendre partout et quand il veut sans attendre à faire des réalisations. Le fait qu’il vienne et que tout n’est pas réglé est une bonne chose. Tous les services de la Présidence sont là et ils vivent nos réalités au quotidien », a fait comprendre le préfet. Avant d’ajouter que la route Agnibilékrou- Abengourou est certes un calvaire mais qu’il y a des axes routiers bien pires.

Visiblement, l’auditoire ne s’attendait pas à de tels propos. « Ce n’est pas normal !», a murmuré Ouattara Bara du RDR. L’homme ne comprend pas pourquoi « c’est toujours dans le Zanzan que de tels discours sont faits ». Le Zanzan, région aux populations marginalisées et à l’écart du développement, se plaint-il.

Pas de langue de bois : la prochaine visite d’Etat dans le district du Zanzan ne fait pas l’unanimité. Conscient de cela, l’administrateur François Goun a précisé le sens du séjour présidentiel. « La visite du président, c’est l’occasion d’une communion fraternelle des fils et filles de la région. Taisons nos différences et mettons-nous ensemble ! »

Rosemonde Desuza

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>