Dimanche , 19 novembre 2017
L'Édito

Un siège social de 20 étages à la mesure des nouvelles ambitions de l’OIAC

Henri Houeto de Top Modela et  Kawuma Fréderick Sg de l’Oiac lors de la signature du protocole d’accord pour le financement de la construction de la "Tour Café"

Echange de documents pour la construction du siège social de l’OIAC à Abidjan

Sauf changement de date. Lundi 4 décembre 2017, les responsables de l’Organisation interafricaine du café (OIAC) et les autorités ivoiriennes procéderont, à Abidjan, à la pose de la première pierre du siège social de cette institution intergouvernementale qui regroupe 25 pays africains dont l’Angola, la Côte d’Ivoire, la Guinée Équatoriale et l’Ethiopie.

L’OIAC a pour mission de développer la production, le conditionnement, la commercialisation, la vente et la consommation du café africain. En attendant la cérémonie de lancement des travaux de construction du siège, les parties prenantes au projet (secrétariat général, cabinet d’architecte et entreprise exécutrice) ont signé, vendredi 3 novembre 2017, le protocole d’accord portant financement des travaux de « la Tour Café », composée de 2 immeubles de 20 et 15 étages. Les bâtiments vont coûter 35 milliards de francs CFA. La tour sera réalisée à la Riviera Palmeraie, sur une superficie de 6.000 m² offerte par l’État de Côte d’Ivoire.

Le secrétaire général de l’OIAC, Kawuma  Frederick, a remercié le gouvernement ivoirien pour son geste. La construction des bâtiments devant abriter le futur siège de l’organisation est un investissement stratégique pour relancer l’OIAC avec effet induit sur l’industrie caféière africaine. Elle intervient dans un contexte où le café du continent est confronté à d’importants défis depuis le début des années 1990. En effet, 60% de part de marché mondial perdus entre 1984 et 2003, avec une régression des exportations de l’ordre de 9,49%  entre 2011 et 2012 contre 30% dans les années 1970 et 1980« Cet investissement est la preuve que les Africains sont capables de créer des projets innovants et lever des financements majeurs pour développer le continent », s’est réjoui l’expert Henri Houeto, représentant Top Modela, l’investisseur-constructeur.

Une fois sa construction achevée, l’exploitation de la « Tour Café » en termes d’espaces locatifs permettra à l’OIAC de rembourser le prêt contracté. Aussi, elle garantira à la structure panafricaine une source durable de ressources propres additionnelles utiles au financement de ses missions et ambitions. Les 2 édifices seront inaugurés dans 24 mois.

OSSÈNE OUATTARA

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>