Mercredi , 13 décembre 2017
L'Édito

TANDA : Le député Affré Kouassi rend compte aux populations

Le député Affré Kouassi ici à Amanvi (crédit ph: Attson)

Le député Affré Kouassi ici à Amanvi (crédit ph: Attson)

Le député de Tanda a sillonné, lundi et mardi derniers, les localités d’Amanvi, Tiédio, Diamba et Tanda. Objectif, rendre compte aux populations du travail des parlementaires.

Entre autres points abordés par Affré Kouassi Félix, la loi sur l’apatridie, la nationalité, la bonne gouvernance, les récentes reformes du gouvernement en vue de valoriser la filière anacarde. « L’Assemblée nationale présidée par Soro Guillaume n’est pas celle d’il y a des années. Nous sommes constamment au travail. Cela nous amène souvent à être loin de vous. Mais, quand nous avons un temps creux, nous avons pour devoir de venir vous rendre compte du travail pour lequel vous nous avez élus », a expliqué le député à chaque étape de son périple.

Attendu sur le problème de l’anacarde, le parlementaire s’est voulu on ne peut plus rassurant : « le président Alassane Ouattara veut améliorer la situation économique des producteurs. Pour garantir 60% du prix CAF aux paysans, le chef de l’Etat a initié plusieurs reformes. L’anacarde s’achètera désormais comme le cacao et le café. Tout acheteur doit disposer d’un agrément en bonne et due forme. Il ne s’agit plus pour vous de vendre vos produits au premier venu ». Il a donc mis en garde les acheteurs véreux qui « font la pluie et le beau temps » dans les différentes contrées du département.

Don de ballons et de maillots du député à la jeunesse de Gondia (crédit ph: Attson)

Don de ballons et de maillots du député à la jeunesse de Gondia (crédit ph: Attson)

Concernant la loi sur l’apatridie et la nationalité, l’Honorable Affré a aussi tenu à rassurer. « Il ne s’agit pas de brader la nationalité ivoirienne. Mais d’établir les droits de certains de nos frères longtemps restés sans papiers ».

Parlant des Conseils régionaux, le député de Tanda a déploré les montants « dérisoires » à eux affectés. « Pour un budget de l’Etat qui s’élève à plus de 4 000 milliards de francs, moins de 10% sont affectés aux Conseils régionaux. Alors que ceux-ci sont chargés d’impulser le développement en milieu rural ».

Les populations de Diamba ont pris la balle au bond pour exprimer leurs préoccupations. A savoir la réparation des routes, l’adduction en eau potable, la connexion du village au réseau électrique. Sur ce dernier point, monsieur Affré Kouassi a indiqué que les localités de plus de 500 habitants seront électrifiées. Il a exhorté à la paix et à la réconciliation. Gage, selon lui, de l’émergence de la Côte d’Ivoire à l’horizon 2020. L’Honorable Affré a fait des dons aux populations visitées.

Samuel Dumas

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>