Lundi , 22 octobre 2018
L'Édito

TANDA : La quincaillerie d’un grand commerçant détruit par le feu

Une vue de la quincaillerie en flammes

Une vue de la quincaillerie en flammes

Samedi noir pour Chehade Ibrahim, alias Soufri. Ce grand opérateur économique d’origine libanaise a perdu son commerce dans un incendie qui s’est déclaré peu avant midi. Le feu aurait été provoqué par un court-circuit.

Dès les premières flammes, le commerçant a cru pouvoir maîtriser seul la situation. Il aurait refusé l’accès de sa quincaillerie à des personnes venues l’aider pour lutter contre le sinistre. Craignant sans doute un pillage. La suite va être préjudiciable à l’homme connu pour être aussi acheteur de noix de cajou. Le feu s’est vite transformé en brasier à cause des produits inflammables présents dans le magasin.

Des badauds regardent impuissants à la destruction du magasin par le feu

Des badauds regardent impuissants à la destruction du magasin par le feu

Alertés, les sapeurs-pompiers de la ville de Bondoukou, à 50 kilomètres, sont arrivés une heure après le déclenchement de l’incendie. Ils n’ont rien pu faire.

KOUMAN ANGE

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>