Mardi , 13 novembre 2018
L'Édito

TABAGNE (BONDOUKOU) : La cité princière qui vibre au rythme de l’ « Adayé Kessiè » 2018

L'entrée du roi des Bron et de la délégation préfectorale au village de l'Adayé Kessiè 2018

L’entrée du roi des Bron et de la délégation préfectorale au village de l’Adayé Kessiè 2018

Tabagne, un des 2 villages princiers des Bron, dans le département de Bondoukou, a renoué avec ses festivités annuelles de l’Adayé Kessiè. Ce mercredi 31 octobre 2018, il est 16 heures quand, au rythme tambourin du Kété (danse de pouvoir royal venu du Ghana), le préfet de la région de Gontougo, accompagné du roi des Brong, a coupé le ruban. Donnant symboliquement accès à l’espace dédié à la fête. Le préfet Aka Kouassi Bio a exprimé son admiration pour le modèle d’organisation sociale et politique des Bron, un peuple très conservateur. L’administrateur a exhorté à sauver la langue bron du déclin.

Le préfet Aka Kouassi Bio coupe le ruban à l'entrée du village de l'Adayé Kessié, ouvrant ainsi les festivités 2018

Le préfet Aka Kouassi Bio coupe le ruban à l’entrée du village de l’Adayé Kessié, ouvrant ainsi les festivités 2018

Le commissaire général de l’Adayé Kessiè, Bini Daouda, a levé un coin de voile sur l’objectif majeur de ce rendez-vous culturel. C’est la première des 9 occasions de l’année où les dignitaires du royaume se retrouvent pour dresser le bilan de cette entité territoriale traditionnelle.

Le samedi 3 novembre, la fête sera rehaussée de la présence de hautes personnalités de l’État. « Le vice-président de la République, Daniel Kablan Duncan, sera ici à Tabagne avec nous », a indiqué Bini Daouda.

Le commissaire général de l’Adayé Kessiè, Bini Daouda, pendant sa courte allocution sur les festivités 2018

Le commissaire général de l’Adayé Kessiè, Bini Daouda, pendant sa courte allocution sur les festivités 2018

Avant l’ouverture officielle, la matinée a été marquée par 2 faits majeurs : un atelier scientifique s’est tenu à Kiétan (près de Hérébo, village du défunt roi Koffi Yéboua) sur les Bron et leurs alliés, et des cérémonies traditionnelles restreintes aux provinces. Le royaume bron en compte cinq. Chacun joue un rôle bien défini.

Des touristes sont présents à Tabagne

Des touristes venus du Maroc et de la France présents à Tabagne

Visite de stands et concours culinaire ont ponctué le début d’après-midi. Plusieurs femmes ont rivalisé de savoir-faire dans la concoction de plats locaux. La sauce pistache de dame Kouakou Akoua Julianne a eu un effet immédiat sur les papilles gustatives des membres du jury. Suivie du « gnangnan » de Tawa Affoua Clarisse. Dibi Affoué Nicole a bouclé la liste du trio gagnant avec ses compétences en dose de piment.

À rappeler que sur 60 groupes ethniques que compte la Côte d’Ivoire, les Bron ont tissé des alliances avec 37 d’entre eux. Un pacte de non-agression les unis.

Adaye-Kessie-5

Jeunes filles exécutant le "Kété", danse du pouvoir royal

Jeunes filles exécutant le « Kété », danse du pouvoir royal

Le Bentô, rythme de la noblesse, démontré par ce vieil homme

Le « Bentô », rythme de la noblesse, démontré par ce vieil homme

Adaye-Kessie-8

OSSÈNE OUATTARA

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

Un commentaire

  1. Merci cher frère pour l’article. Serait-ce possible d’avoir les contenus de l’atelier scientifique ? C’est vraiment important pour la Bibliothèque Nationale pour la sauvegarde et la valorisation du patrimoine documentaire. Merci de m’aider sur ce coup.

Répondre à Attreman Junior Annuler la réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>