Search
Samedi 24 février 2018
  • :
  • :

SYALLÈDOUO (BOUNA) : Un dépit amoureux qui vire au drame

Photo utilisee

Photo utilisée pour illustration

Trois jours après avoir abattu en brousse sa concubine de 20 ans, le sort s’est acharné sur le jeune homme. Dah Tchouki a été mortellement mordu par une vipère. C’est très mal en point qu’un bouvier qui faisait paître son troupeau l’a découvert dans les buisons, ce matin de mercredi 29 novembre. Conduit à l’hôpital général de Bouna, le jeune cultivateur décède quelques minutes après.

Dépit amoureux qui a mal tourné

Lundi 27 novembre, Dah Tchouki trouve sa concubine au champ et l’abat avec un fusil de chasse de type calibre 12. Ce drame est la conséquence des multiples disputes qui avaient fini par polluer la vie du couple. Excédée, la compagne a plié bagage et regagné sa famille d’origine. Mais les nombreuses supplications et médiations entreprises par le compagnon font revenir la jeune femme au domicile conjugal.

Les disputes auraient-elles repris entre le couple ? Nul ne sait. Jusqu’à ce que Tchouki retrouve sa femme au champ ce matin-là. Puis le coup de feu qui a mortellement atteint sa compagne. Meurtre accidentel ? Pris de peur, l’homme abandonne la jeune fille et erre dans la brousse. De jour comme de nuit. Et c’est dans l’obscurité, en sommeil, que le meurtrier a été piqué par le serpent, selon ses aveux, peu avant de mourir.

ANGE KOUMAN



Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *