Samedi , 18 novembre 2017
L'Édito

SAPLI : « Oui, j’ai appelé à voter contre le député Atta Koblan ! », répond Abo Pauline

Mme Abo Pauline

Mme Abo Pauline « assume » la défaite du député sortant Atta Koblan, à Sapli

« Oui, j’ai publiquement appelé les populations de Sapli à voter l’indépendant Kouadjo François aux Législatives du 18 décembre ! Je l’assume ! », affirme, sans langue de bois, Abo Pauline. Cette militante respectée du PDCI-RDA répond ainsi au désormais ex-député Yéboua Atta Koblan. Battu dans la circonscription de Bondo-Laoudiba-Sapli/Sepingo-Taoudi-Yézimala (département de Bondoukou) par un score sans appel de 60,97% pour ses adversaires contre 35,34%, le candidat du RHDP ne semble pas remis de la désillusion. La défaite, si amère qu’elle se digère mal. Et le vaincu se fait entendre dans les journaux. À quel dessein ?

Atta Koblan s’en est pris à Abo Pauline, par ailleurs présidente de la Coopérative des femmes de Sapli (CFS), d’avoir joué un rôle déterminant dans son échec. « Mme Abenan Kra Pauline (épouse Abo), membre de la coordination RHDP sous-préfectorale, militante du PDCI, aurait appelé les populations de Sapli à voter pour la liste indépendante, sous le prétexte que les candidats de cette liste sont les choix d’Adjoumani, par conséquent les candidats officieux du RHDP », a accusé le candidat malheureux dans les colonnes du journal Soir info, édition du mardi 3 janvier.

En réponse, la mise en cause n’est pas allée du dos de la cuillère : « je l’assume ! J’ai appelé à voter contre lui ! », affirme sans ambages Kra Pauline. Pourquoi cet appel discordant ? La militante explique : « le député Atta Koblan est anti-émergence. Au moment où le président Alassane Ouattara se bat pour l’émergence de la Côte d’Ivoire, notre député tire Sapli vers le bas. Durant les 5 années passées au Parlement, monsieur Atta a usé de son statut pour essayer de bloquer tous les projets de développement de Sapli. Les populations ont donc marqué leur refus de lui redonner les moyens de freiner le progrès du village ». Entre autres attitudes « anti-émergence » décriées chez le député sortant, celle relative à un matériel agricole offert aux femmes de Sapli en 2012 par la Première dame, Dominique Ouattara. « Le moulin et la brouette n’ont jamais été livrés à la coopérative. Le député Atta les a bloqués. Au grand désarroi des femmes, contraintes à moudre leurs grains de maïs à la main », accuse madame Abo, avant de mettre hors de cause Kobenan Kouassi Adjoumani. « Le ministre Adjoumani ne m’a jamais donné d’instructions. Lui et moi sommes pas vus depuis 3 ans », soutient-elle.

La présidente de la CFS invite l’ex-parlementaire à s’en prendre à lui-même. Pour cause, Sapli n’est pas la seule localité qui l’a sanctionné. « Pourquoi a-t-il perdu dans les autres villages ? », s’interroge-t-elle avec humour. Atta Koblan doit l’appendre à ses dépens : « dans cette circonscription électorale, si Sapli n’est pas avec toi, tu ne peux pas avancer », ironise la conseillère régionale. Affirmant, sur un ton menaçant, connaître suffisamment cet « opportuniste militant du MFA » qui a intérêt à se ressaisir. Sinon…

OSSÈNE OUATTARA

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

4 commentaires

  1. c’est vrai aussi aussi dans mon département

  2. Franchement je ne connais pas cette dame mais elle na rien a dire. Donc nous ont avance. Atta sera ministre un jour ferme là

  3. Epuis c’est parceque ton village ne veux pas avancer sinon atta n’est pas un frin au developpement de ton village

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>