Dimanche , 19 novembre 2017
L'Édito

SANDÉGUÉ : Le député Ouattara Ousseny innove

SONY DSC

Le député de Sandégué innove. Ouattara Ousseny a initié un cadre périodique de concertation dans sa circonscription. Une grande première dans la région de Gontougo. Dénommée « Conférence des chefs traditionnels, élus et cadres », l’objectif de cette plateforme est d’œuvrer plus efficacement à l’émergence du canton Baribo. « En plus de sa mission de voter les lois, le député est le représentant des populations auprès de l’Administration. Pour cela, nous avons besoin de nous retrouver pour échanger sur l’actualité de notre pays et sur l’ensemble de vos préoccupations pour mieux les défendre à l’Assemblée nationale », a indiqué le parlementaire, samedi 20 mai. Il a promis ouvrir un bureau (une permanence) dans le chef-lieu de circonscription pour recueillir les avis et préoccupations des populations.

Les défis auxquels est confronté le département de Sandégué sont nombreux. Au manque d’eau potable dans les villages, s’ajoutent l’épineuse question des grossesses dans les écoles et collèges, la lenteur dans l’exécution du programme d’électrification rurale, l’exploitation illicite de l’or et les problèmes inhérents à la délimitation des terres villageoises.

Au souci relatif à l’électricité, Ouattara Ousseny s’est voulu optimiste. «  Dans les mois à venir, les poteaux électriques plantés dans de nombreux villages seront connectés au réseau national. C’est une promesse du président d’électrifier tous les villages peuplés de 500 habitants. Alassane Ouattara tient toujours ses engagements », a rassuré le député.

L’image de l’école, peu reluisante dans le département. « Au cours de la précédente année scolaire, 32 cas de grossesses ont été notés. Par ailleurs, 200 élèves ne disposaient pas d’extraits de naissance », a déploré le maire Ouattara Drissa. Des problèmes communs de développement dont la recherche de solutions appelle au rassemblement et à la mobilisation de tous les habitants du Baribo. Vœu exprimé par Ouattara Karamoko, président de la Mutuelle de développement économique et sociale du canton Baribo. « Nous devons nous donner la main pour assurer le développement du département », affirme-t-il.

SAMUEL DUMAS

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>