Mercredi , 18 octobre 2017
L'Édito

Régionales dans le Gontougo : La mise au point du député Touré du RDR

Député Touré Souleymane (au centre), secrétaire départemental RDR de Bondoukou

Député Touré Souleymane (au centre), secrétaire départemental RDR de Bondoukou

Le 29 décembre 2012, le député Touré Souleymane a encore apporté un démenti aux propos du ministre Kouassi Adjoumani disant être le choix d’Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié pour conduire la liste RHDP aux prochaines régionales dans le Gontougo. La mise au point du parlementaire a été faite au sortir d’une rencontre avec les populations de sa circonscription, où il leur a fait le bilan des sessions parlementaires. « Le RDR a des candidats à toutes les élections. Mais la direction du Rhdp a annoncé qu’on doit aller en RHDP. Que ce soit la base qui décide ! On ne se proclame pas candidat du RHDP. Nous n’avons pris aucun engagement vis-à-vis de qui que ce soit. Nous avons reçu des directives de notre parti et nous les appliquons ». Une réponse qui arrive comme un désaveu à Kobenan Kouassi Adjoumani.

Cela intervient au moment  même où la procédure interne du choix du candidat, tant au PDCI qu’au RDR, est en cours. Dans ces 2 partis politiques, 7 personnes ont affiché clairement leurs ambitions électorales. Dont 2 issues du PDCI, pour le poste de président du Conseil régional.

Les candidats aux Municipales se font peu entendre. Pour le contrôle du futur Conseil régional en revanche, beaucoup de bruits. Au moins 3 camps s’affrontent au sein du RHDP. Au PDCI : la liste du ministre Adjoumani et celle de Babacauh Koffi Dongo. Leurs partisans ont failli s’affronter, le dimanche 16 décembre dernier. Par ailleurs, le même Adjoumani est opposé à Touré Souleymane du RDR. L’envergure politique du député de la commune de Bondoukou est une menace pour le ministre. En plus d’être le secrétaire départemental du parti présidentiel, Touré Souleymane est un des vice-présidents de l’Assemblée nationale.

Dans cette bataille larvée entre chapelles politiques – et entre cadres d’une même région – les populations sont prises au piège de la désunion. « Ce sont les cadres qui inoculent le venin de la division, dès qu’ils ont une ambition politique. Chef, votre responsabilité est engagée ! Aidez-nous à mettre fin à tout ce qui nous arrive ! Car on ne peut rien obtenir de grand si nous ne sommes pas unis. On est certes différents, mais nous sommes condamnés à vivre ensemble »,  a plaidé le parlementaire.

Rosemonde Desuza

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>