Mardi , 13 novembre 2018
L'Édito

RÉGIONALES 2018 DANS LE GONTOUGO : Le candidat Vremen Serge du PDCI crie à la fraude

Le candidat Vremen Serge Yvon en conférence de presse à Bondoukou, le 14 octobre

Le candidat Vremen Serge Yvon en conférence de presse à Bondoukou, le 14 octobre

Le 28 septembre dernier, à une dizaine de jours des Régionales, nous écrivions : « ça relèverait du miracle que l’un des 2 candidats en compétition ne conteste pas la victoire de l’autre, à l’issue du scrutin ». Le miracle n’a pas eu lieu. Dimanche, à Bondoukou, Vremen Serge Yvon du PDCI a contesté la victoire de Kobenan Adjoumani du RHDP, déclaré gagnant par la CEI [Commission électorale indépendante]. « Nous avons les preuves qu’il y a eu tripatouillage dans plusieurs localités », a affirmé lors d’une conférence de presse l’adversaire du ministre des Ressources animales et halieutiques.

Le candidat a déclaré que l’accès à des bureaux de vote lui avait été interdit. Révélant que ses scrutateurs ont constaté des bourrages d’urnes dans des localités du département de Tanda. Vremen Serge compte saisir les juridictions compétentes pour la reconnaissance de sa « victoire par la CEI ». Cette institution l’a provisoirement donné perdant avec 35.193 voix (36,08%), derrière Kobenan Adjoumani qui a récolté 47.697 voix (48,89%).

Des procès-verbaux non parvenus à la CEI régionale ?

Enveloppes qui contiendraient des procès-verbaux originaux non parvenus à la CEI régionale

Enveloppes qui contiendraient des procès-verbaux originaux non parvenus à la CEI régionale

Le camp du candidat Vremen affirme avoir découvert à Tanda des enveloppes contenant des originaux de procès-verbaux de dépouillement du vote. Selon la procédure, tous les procès-verbaux doivent être acheminés au siège de la CEI régionale. C’est après leur compilation que les résultats sont proclamés. Dimanche, jour d’annonce des résultats du vote à Bondoukou, les documents électoraux étaient encore à Tanda quand le ministre des Ressources animales et halieutiques est donné vainqueur. La CEI a affirmé avoir reçu tous les procès-verbaux sur la foi desquels elle a livré le verdict des urnes.

Des questions

Les procès-verbaux découverts à Tanda sont-ils des vrais ? Ou au contraire la CEI régionale s’est précipitée pour proclamer des résultats issus de faux procès-verbaux de dépouillement ? Sont-ils des doubles déjà préparés avant le scrutin ?  Pour le candidat du PDCI et ses partisans, pas de doute : la Commission électorale a reçu de faux documents de dépouillement en lieu et place des originaux. Martelant que l’institution l’a fait en connaissance de cause pour modifier le résultat du scrutin au profit de l’inamovible ministre, candidat du RHDP. La même technique de fraude a été utilisée à Sandégué et ailleurs, selon les contestataires.

S’ouvre une page de contentieux. À la Chambre administrative de la Cour suprême de trancher. En attendant, des jeunes acquis à la cause du déclaré perdant crient au vol. Hier mardi, ils ont bruyamment manifesté dans les rues de Tanda et de Koun-Fao.

OSSÈNE OUATTARA

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>