Lundi , 10 décembre 2018
L'Édito

RÉGIONALES 2018 DANS LE BOUNKANI : Un président de la Commission électorale indépendante débarqué de son poste

CEI-CotedIvoire

« Si l’on vous voit en train de battre campagne avec ferveur ou participer aux réunions politiques en vue la victoire de votre candidat, vous n’êtes plus dignes d’être à la CEI. Nous allons écrire au président de cette structure et vous serez radiés », avait prevenu, jeudi 27 septembre dernier, le préfet de Bouna, Kpan Droh Joseph. Le président de la Commission électorale indépendante (CEI) en charge de la sous-préfecture de Bouna est la première personne frappée par la menace. Dimanche dernier, Ouattara Souleymane dit Bassolé a été révoqué  de ses fonctions.

Selon les responsables locaux de son parti, l’UDPCI, cette révocation fait suite aux déclarations intempestives de l’homme sur les réseaux sociaux. Ouattara Souleymane tiendrait des propos acerbes sur le RHDP, coalition politique dont son parti est pourtant membre. Des accusations que réfute le concerné. Pour Bassolé, les raisons évoquées par les responsables locaux de l’UDPCI sont une conspiration longtemps ourdie contre sa personne. Cependant, il dit avoir pris acte de son limogeage.

C’est en 2015 qu’il est nommé président de la CEI chargé de la sous-préfecture de Bouna. Sa révocation, qui intervient à quelques jours des Régionales et Municipales, perturbe les préparatifs des 2 scrutins par la CEI locale. En attendant de trouver le remplaçant du président déchu, c’est le vice-président, Camara Nouho du PIT, qui assure son intérim.

KAMAGATÉ ABOU 

Source : AIP

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>