Dimanche , 19 novembre 2017
L'Édito

RÉGION DE GONTOUGO : Le Rotary Abidjan Excelsior en guerre contre les grossesses chez les élèves

rotary-1

La persistance des cas de grossesses dans les établissements scolaires et secondaires de la région de Gontougo inquiète le Rotary Club Abidjan Excelsior. Ce club service a décidé d’aller en guerre contre ce problème qui écourte les études des jeunes filles.

Samedi 10 décembre, aucune place de la salle Guitré du lycée moderne de Bondoukou n’était vide. Les élèves ont répondu nombreuses à l’appel de Djeboué Amon Liliane. La présidente du Rotary Abidjan Excelsior a lancé la campagne dénommée Zéro grossesse en milieu scolaire. « Malgré les efforts du gouvernement et d’ONG, la situation ne semble guère s’améliorer. La prolifération des grossesses en milieu scolaire demeure. Nous en voulons pour preuve le rapport de la direction régionale de l’éducation nationale (DREN) qui fait état de 367 cas dont 30 au Primaire dans le Secondaire. Face à ce triste constat, l’on s’interroge sur la prévention de ce phénomène », a tristement dépeint Amon Liliane, elle-même ancienne élève du lycée Dua Kobenan.

Les élèves ont répondu nombreuses à l'appel du Rotary Abidjan Excelsior

Les élèves ont répondu nombreuses à l’appel du Rotary Abidjan Excelsior

Comment le Rotary Abidjan Excelsior compte s’y prendre pour freiner le « fléau » des grossesses dans les établissements là où le gouvernement semble avoir échoué ? Par la mise en compétition des jeunes filles. D’où le lancement du concours « 0% de grossesse en milieu scolaire » dont le top départ a été donné séance tenante, en présence de Krah Eugène, chef du service Vie scolaire à la DREN. Critères d’éligibilité : être parmi les 3 meilleures de son niveau en termes de rendement et de conduite dans toute la région, ne pas tomber enceinte.

Djeboué Liliane, président du Rotary Abidjan Excelsior, pendant sa communication

Djeboué Liliane, président du Rotary Abidjan Excelsior, pendant sa communication

Les résultats seront connus en fin d’année scolaire. Les récompenses sont alléchantes : des ordinateurs portables, des kits scolaires de l’année supérieure, distinction des établissements qui auront atteint l’objectif fixé,… La structure de bienfaisance espère que cette compétition créera une saine émulation et une prise de conscience chez les filles.

SAMUEL DUMAS

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>