Samedi , 16 février 2019
L'Édito

RÉGION DE GONTOUGO : Arrêt des cours dans l’enseignement public

Des enseignants grévistes au lycée de Bondoukou

Des enseignants grévistes au lycée de Bondoukou

Les établissements du secondaire public de Bondoukou et de Tanda sont restés fermés ce mardi 22 janvier. La situation devrait durer jusqu’à vendredi 25 janvier. C’est la conséquence de la grève qu’observent des enseignants membres de la Coalition du secteur éducation/formation de Côte d’Ivoire (COSEFCI).

Le syndicat revendique la revalorisation des indemnités de logement de ses membres, la suppression des cours de mercredi au primaire, le relèvement au double de toutes les primes liées aux examens scolaires, la mise en place d’intendances intégrées dans les centres d’examens, la suppression du grade d’instituteur adjoint et le paiement de 500.000 francs CFA à chaque enseignant ex-contractuel, au titre de leurs intéressements non payés, de janvier à mai 2014.

C’est le 2ème arrêt de travail que déclenche la COSEFCI, en moins de 3 mois. Du 20 au 22 novembre 2018, le syndicat avait perturbé les cours sans avoir eu gain de cause. Cette seconde grève est reconductible en cas d’immobilisme du gouvernement, a menacé Boka Michaël, le coordonnateur de la Coalition dans la région de Gontougo. Par cette grève, les membres de la COSEFCI envoient un signal aux autorités gouvernementales. Comme pour dire qu’ils rompent la trêve sociale signée le 17 août 2017 entre la Plateforme des organisationnelles du secteur public et le Premier ministre. Trêve « consolidée » le 3 décembre 2018.

KOUMAN ANGE

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>