Mardi , 24 octobre 2017
L'Édito

PRESIDENTIELLE 2015 : Des jeunes derrière Essy Amara, ancien maire de Kouassi-Datékro

Les membres du CUEA soutiennent la candidature d'Essy Amara à la Présidentielle

Les membres du CUEA soutiennent la candidature d’Essy Amara à la Présidentielle 2015

Rencontrant la presse, samedi 14 février à Abidjan, des jeunes ont affirmé leur soutien à Essy Amara, candidat déclaré à la Présidentielle d’octobre prochain.

Réunis au sein du Cercle Unir Essy Amara (CUEA), ces jeunes ont donné les raisons de leur soutien à la candidature de l’ancien ministre des Affaires étrangères. « Essy Amara est la réponse à la soif de réconciliation et de prospérité exprimée par les Ivoiriens », a affirmé Kanon Kipré Guillaume. Selon le président du CUEA, le parcours de l’ancien maire de Kouassi-Datékro fait de ce dernier l’homme providentiel pour « ressouder » les morceaux du tissu social national déchiré. « Éminent diplomate, il connaît la Côte d’Ivoire et ses réalités profondes. Essy Amara connaît les méthodes de négociation. Il est le seul à pouvoir sortir le pays de la léthargie dans lequel il est plongé actuellement. Il est l’homme qui peut rassembler les Ivoiriens », a martelé Kanon Kipré. Il a présenté le premier président de la Commission de l’Union africaine comme quelqu’un de « propre ». « Il a sa virginité politique. Le ministre Essy Amara s’est tenu longtemps à l’écart de querelles inutiles de la classe politique ivoirienne. De ce fait, il apparaît politiquement vierge. Depuis 1993, son nom n’a jamais été cité dans aucun déboire du pays. Son absence de la scène politique, loin de constituer un handicap, lui a donné une virginité politique. Il est l’homme de la synthèse culturelle. Le ministre Essy Amara est l’homme de la réconciliation ».

Le conférencier est revenu sur le mot d’ordre de Konan Bédié aux militants du PDCI à soutenir la candidature d’Alassane Ouattara. « Nous rejetons l’appel de Daoukro parce que le PDCI n’est pas un royaume. Cet appel est une insulte aux militants. Il est anti-démocratique », a dénoncé le président du CUEA. Qui espère tout de même une probable prise de position de Laurent Gbagbo (en prison à la Haye) en faveur de son « ami ». « Si Gbagbo devrait choisir entre tous les candidats, ce serait Essy Amara, l’ami qui lui est resté constant. Quand on sait que Gbagbo est arrivé en tête du premier tour de la Présidentielle de 2010, son appel basculera en tous points de vue les choses », a souligné le premier responsable du CUEA. Révélant qu’Anaky Kobena du RHDP et la région du Zanzan soutiennent leur « fils » dans cette bataille électorale pour la conquête du palais présidentiel.

Par ailleurs, Kanon Kipré Guillaume a fustigé les pratiques « peu démocratiques » du régime en place. Deux « exemples » ont été donnés : la censure dans les médias publics (radio et télévision), et les restrictions mises en place à l’aéroport pour limiter à 5 le nombre de personnes pouvant accueillir le candidat Essy Amara à son retour de France, dans la soirée du 14 février. « On nous empêche d’aller accueillir notre candidat », s’est offusqué le conférencier.

OSSENE OUATTARA

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>