Mercredi , 20 septembre 2017
L'Édito

Obtenez au moins 5.000 dollars pour créer votre entreprise !

Le couple Tony Elumelu (au milieu) avec Lionel Zinsou (gauche) et Parminder Vir Obe, DG de la TEF

Le couple Tony Elumelu (au milieu) avec Lionel Zinsou (gauche) et Parminder Vir Obe, DG de la TEF

« Les gens demandent ce que 5.000 dollars peuvent faire. Mais il est important de noter qu’il s’agit du plus important financement lorsque vous avez une idée ». Ainsi s’est exprimé, samedi 29 octobre 2016, Tony Onyemaechi Elumelu, fondateur de la Tony Elumelu Foundation (TEF). Le richissime homme d’affaires nigérian s’adressait à 1.000 entrepreneurs africains réunis à Lagos, à l’occasion du forum qui leur est dédié.

Avez-vous donc une ou des idées ? Si oui, lancez-vous ! La Fondation est prête à vous accompagner dans la création de votre entreprise. Pour l’édition 2017 du programme entrepreneurial de la TEF, le compte à rebours a commencé sur le site tonyelumelufoundation.org/teep/. Connectez-vous ! Inscrivez-y votre Start-up, à partir du 1er janvier 2017 ! Si vous êtes admis à la suite des délibérations, vous serez formé en entreprenariat. Vous recevrez ensuite au moins 5.000 dollars pour mettre sur pied votre projet !

Des qui ont réussi grâce au programme entrepreneurial de la Fondation

Des jeunes qui ont réussi grâce au programme entrepreneurial de la Fondation

Lancé en 2015, le programme entrepreneurial de la Fondation a formé et financé 2.000 entrepreneurs africains. L’objectif, à long terme, « armer » 10.000 jeunes à l’esprit d’entreprise, en 10 ans. Un coaching qui vaut plus que tout, selon le président sierra-léonais. « Ce qui est unique avec la Tony Elumelu Foundation, ce n’est pas seulement le financement. Mais le soutien et la formation qu’obtiennent les entrepreneurs », a indiqué Ernest Bai Koroma.

En 2 années d’existence, les témoignages de personnes qui ont réussi grâce à ce programme sont nombreux. Seul bémol : le faible engouement qu’il suscite chez les francophones. Ils ratent ainsi le privilège de devenir des chefs d’entreprise comme leurs alter ego anglophones. Réalité décriée par monsieur Elumelu. Le milliardaire nigérian encourage les jeunes d’expression française à saisir l’opportunité qu’offre sa Fondation. Il l’a dit aux 1.000 jeunes réunis à Lagos : « Nous voulons voir des Mark Zuckerbergs parmi vous ! ». Pour cela, le patron de la United Bank for Africa (UBA) est prêt à mettre les moyens : 100 millions de dollars étalés sur 10 ans.

Le richissime Tony O. Elumelu (gauche) saluant le président sierra-léonais

Le richissime Tony O. Elumelu (gauche) saluant le président sierra-léonais

La technique de financement utilisée par la TEF fait des émules. « Le gouvernement ivoirien a identifié la méthode de notre Fondation comme modèle pour soutenir ses entrepreneurs », a révélé le PCA de UBA. Le gigantesque travail qu’il réalise au profit des jeunes africains n’a pas laissé indifférent l’ancien Premier ministre du Bénin. « Ce que fait Tony Elumelu est l’exception, non la règle », a soutenu Lionel Zinsou.

OSSÈNE OUATTARA

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

Un commentaire

  1. LEGBA-MONY Kodjo Fadjinam

    Bonjour messieurs,
    Je suis un jeune togolais qui a besoin de financement.pour d’ample informations je suis à votre disposition pour répondre.les contacts
    00228 90097909/99464737.merci.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>