Dimanche , 16 décembre 2018
L'Édito

NIAMOIN (DOROPO) : Un contrôle routier provoque 4 morts

Un gendarme lynché par les manifestants

Un des gendarmes lynchés par les manifestants, mardi 15 novembre

Mardi, des violences ont fait 4 morts – parmi lesquels 2 gendarmes – à Niamoin, une localité du département de Doropo, à 70 km de Bouna. Un simple contrôle routier est à l’origine de ce drame, selon les témoignages de plusieurs personnes.

Des militaires en patrouille ont intimé l’ordre de s’arrêter à un motocycliste. Ce dernier aurait refusé d’obtempérer. En réaction, les soldats ont appuyé sur la gâchette. Le conducteur de la moto et son acolyte sont mortellement atteints. Informés de l’incident, les villageois se sont rendus sur les lieux. Manifestement, dans l’intention d’en découdre avec les hommes en armes. Mais aucun d’eux trouvé sur place. Rebroussant chemin, les manifestants tombent sur des gendarmes non loin du lieu du drame. Ils sont tués à coups de pierres.

Ce mercredi 16 novembre, le président du Conseil régional a réagi dans un communiqué. Hien Philippe affirme que « les autorités compétentes sont à pied d’œuvre pour ramener le calme et aussi situer les responsabilités dans cette situation déplorable ».

Fac-similé du communiqué du président du Conseil régional

Fac-similé du communiqué du président du Conseil régional

La région de Bounkani est souvent en proie à des violences. En mars dernier, un problème entre agriculteurs et éleveurs a viré à un affrontement intercommunautaire. Le bilan est lourd : environ  30 morts.

ANGE KOUMAN

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

Un commentaire

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>