Jeudi , 15 novembre 2018
L'Édito

Les communes de Bondoukou et Sikasso (Mali) se « jumellent »

Koné Hiliassou et Mamadou Tankara signent les documents consacrant le jumelage de Bondoukou et Sikasso

Koné Hiliassou et Mamadou Tankara signent les documents du jumelage de Bondoukou et Sikasso

Bondoukou et la ville malienne de Sikasso ont consacré leur jumelage, samedi dernier. La cérémonie s’est déroulée en présence de Gilbert Kafana Koné, président de l’Union des villes et communes de Côte d’Ivoire (UVICOCI).

Dans la cité des « mille mosquées », les maires Koné Hiliassou et Mamadou Tankara ont voulu donner du sens à la coopération sud sud. « Le jumelage de nos communes s’inscrit dans la dynamique du partage. Au Mali, on nous appelle les paysans noirs du fait de la terre que nous cultivons. Nous produisons la pomme de terre en abondance. Il s’agit donc pour nous de mener des réflexions communes afin de relever les défis qui s’imposent à nos collectivités. C’est pourquoi, je n’oublie pas de saluer le soutien multiforme des autorités ivoiriennes à la réalisation de ce jumelage », a salué le maire de Sikasso.

Echange de cadeaux entre les 2 maires

Echange de cadeaux entre les 2 maires

Un sentiment partagé par son homologue ivoirien. « Ce jumelage est le tout premier du genre dans l’histoire de la commune de Bondoukou. Ce jour est donc chargé de sens et de promesses pour chaque habitant. Il constitue un hommage à la politique extérieure du Mali et de la Côte d’Ivoire initiée par les pères fondateurs des 2 Républiques. Ces relations se sont bonifiées au fil des temps et nos 2 chefs d’Etats actuels s’emploient à les rendre plus concrètes. Au-delà du rassemblement de ce jour, nous pouvons contempler des cœurs unis et l’exaltation de l’amitié entre la Mali et la Côte d’Ivoire unis par le destin », s’est réjoui Koné Hiliassou. Selon lui, les questions de développement intercommunales et les perspectives de développement innovantes et pragmatiques favoriseront les échanges entre les 2 conseils municipaux. « La question de développement est la seule bataille qui vaille la peine d’être menée. C’est elle qui nous permettra de regagner la confiance de nos contribuables. La voie du développement passe nécessairement par le rapprochement et l’unité des peuples. Nos actions communes dans le cadre de cette coopération constituent pour les générations à venir les pans d’un développement harmonieux et durable », a insisté le maire de Bondoukou.

Dans le cadre de ce jumelage, monsieur Hiliassou a salué les actions de management et d’encadrement du ministère de l’Intérieur.

JUM3

SAMUEL DUMAS

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>