Dimanche , 20 août 2017
L'Édito

LÉGISLATIVES 2016 À KOUASSI-DATÉKRO : L’union fait la force face à un adversaire de taille

Taky Francis (à droite) et Sonan Jean-François main dans la main pour le "changement" à Kouassi-Datékro

Taky Francis (à droite) et Sonan Jean-François main dans la main pour le « changement » à Kouassi-Datékro

Comme dans l’armée, il faut être stratège en politique. À chacun son plan pour triompher de l’adversaire. Surtout, quand cet adversaire est de taille, disposant plus de moyens. Face au ministre Anzoumana Moutayé, Taky Francis a fait ce choix : se ranger derrière Sonan Jean-François. C’est finalement ce médecin-vétérinaire qui sera face au ministre de l’Entreprenariat national lors du scrutin législatif du 18 décembre, pour « impulser le changement » dans la circonscription de Baohia et Kouassi-Datékro.

Pourquoi cette décision ? Taky Francis, désormais ex-candidat, s’est voulu clair : « l’élection s’annonce rude face à un candidat qui bénéficie de tous les privilèges que lui confère son statut de ministre. Il utilisera sans doute les moyens de l’État pour battre campagne. Nous ne pouvons qu’opter pour la voix de la sagesse et de la stratégie ». Et d’ajouter : « Après concertation, mon équipe et celle de Dr Sonan Jean-François ont décidé de se mettre ensemble. Nous avons pris l’engagement d’oser l’union pour vaincre notre adversaire commun. Nous avons donc décidé de faire fusion en désignant Sonan Jean-François porte-étendard de notre lutte politique aux législatives du 18 décembre 2016 ».

taky-francis2

Un choix de raison pour éviter la dispersion des voix qu’occasionneraient plusieurs candidatures. Éventualité qui ferait la part belle à l’adversaire. « Les batailles politiques sont multiformes. Il ne faut pas griller toutes ses cartes », a indiqué l’ex-candidat. Qui souhaite que son choix de s’allier au médecin soit un appel à « l’union de toutes les forces vives du Bini-Abondji ».

À ce petit-déjeuner de presse, une présence pas fortuite : celle de Gnamien N’Djoré Nasser, président de l’Union des jeunes pour le développement du Bini-Abondji (la sous-préfecture de Kouassi-Datékro).

OSSÈNE OUATTARA

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

© Copyright 2015