Jeudi , 20 septembre 2018
L'Édito

KOUN-FAO : La jeunesse départementale dresse son diagnostic

Les jeunes sont venus des 4 coins du département de Koun-Fao pour prendre part aux Assises

Les jeunes sont venus des 4 coins du département de Koun-Fao pour prendre part aux Assises

C’est par des Assises que la jeunesse du département de Koun-Fao s’est retrouvée, les 6 et 7 juillet, pour faire son propre diagnostic. Initiés par le délégué régional du Conseil national de la jeunesse de Côte d’Ivoire (CNJCI), Souahibou Ouattara, ces premiers états généraux ont tourné autour du rôle de la jeunesse dans le développement du département de Koun-Fao et de la région de Gontougo.

Koun-Fao2

Pendant 2 jours, des questions relatives à l’entrepreneuriat des jeunes, la recherche de stages et d’emplois, le financement  des projets ont suscité des conférences prononcées par des experts. Au nombre desquels des représentants de l’Agence emploi jeunes, un des partenaires de l’évènement.

Sans détour

Dans son allocution d’ouverture des Assises, le sous-préfet de Koun-Fao s’est appesanti sur le manque de respect des jeunes aux autorités. Pour le représentant du préfet du département, entrepreneuriat et respect vont de pair. « Le succès d’un entrepreneur repose sur le respect des aînés et des autorités », a martelé l’administrateur, citant le richissime homme d’affaires nigérian, Aliko Dangote. Quant à l’adjoint au maire de Tanda, co-parrainant la rencontre avec le député Sonan Jean-François, il a dit croire en la jeunesse. Mais il a renvoyé la balle aux jeunes, souvent en proie à l’insouciance. À eux de montrer au président Alassane Ouattara qu’il ne s’est pas trompé en leur faisant confiance par la mise en place du CNJCI. « Montrez au président de la République que vous savez réfléchir ! », a lancé Anzoumana Ouattara.

Appels à la responsabilité

Non plus, le délégué du CNJCI de la région de Gontougo n’a versé dans la complaisance pour appeler ses camarades à la responsabilité. « Levez-vous et prenez votre destin en main ! Désormais vous devez travailler dur pour réussir », a argué Souahibou Ouattara. Qui mieux que les jeunes eux-mêmes pour décider de leur avenir ? « Oui, c’est parce qu’il est question de parler de notre avenir, de l’avenir de notre département, de l’avenir de notre génération et des générations futures. Cet avenir ne se prévoit pas ; il se prépare. C’est pour cette raison que nous avons consacré ces 2 jours uniquement à la formation, aux partages d’expériences et d’opportunités », a ajouté le vice-président du CNJCI. Qui ose croire que le « message est passé entre jeunes ». De même, Souahibou espère que « les aînés ont compris que la jeunesse a besoin de se construire, de se former, d’apprendre et surtout de passer à l’action en vue de contribuer efficacement au développement du département de Koun Fao ».

Souahibou Ouattara a appelé ses camarades jeunes à plus de responsabilité

Souahibou Ouattara a appelé ses camarades jeunes à plus de responsabilité

Le jeune leader a cependant dénoncé le comportement de certains qui n’honore pas la jeunesse. Comme « se laisser acheter » par des hommes politiques. Tonalité identique chez Sonan Jean-François. « Ne vous laissez pas instrumentaliser pas par les politiciens ! Montrez aux hommes politiques que c’est vous qui les faites ! Ne laissez pas votre avenir être décidé par d’autres personnes ! », a longuement insisté le député de Kouassi-Datékro. Et de conseiller : « Jeunes de Côte d’Ivoire, disons-nous à la cupidité ! Tournons le dos à la facilité ! ».

Koun-Fao4

Ces états généraux de la jeunesse départementale ont enregistré la présence des délégués CNJCI de Marcory, Bouaké, Bouna, Tanda et Agnibilékro.

OSSÈNE OUATTARA

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>