Mercredi , 13 décembre 2017
L'Édito

Journée mondiale de la liberté de la presse: Editorial de Terence McCulley, ambassadeur des Etats-Unis en Côte d’Ivoire

Dans un éditorial dont nous avons reçu copie, l’ambassadeur des Etats-Unis en Côte d’Ivoire, Terence McCulley, « encourage les médias à la responsabilité » pour « une élection présidentielle paisible » en octobre prochain.

Terence McCulley, ambassadeur des Etats-Unis en Côte d'Ivoire

Terence McCulley, ambassadeur des Etats-Unis en Côte d’Ivoire

Depuis le début de l’année 2015, j’ai visité de nombreux organes de presse en Côte d’Ivoire et parlé de la priorité absolue pour la Côte d’Ivoire en 2015 : une élection présidentielle paisible, inclusive et transparente en octobre prochain. Au cours de ces visites, il m’est rappelé le rôle positif que les médias peuvent et devraient jouer pour l’amélioration de la société, en gardant un œil vigilant sur les pratiques du gouvernement et des hommes politiques, et veiller à ce que la société soit tenue informée, instruite et protégée. Cependant, les médias peuvent également être utilisés comme une force qui engendre des conflits, la violence et même la haine envers les autres, comme ce fut le cas en Côte d’Ivoire lors de la crise postélectorale de 2011. Au moment où nous célébrons la Journée mondiale de la liberté de la presse, et avons le regard tourné vers les élections présidentielles d’octobre, je rappelle à tous les journalistes l’importance de leur rôle et invite tous les ivoiriens à veiller à leur  responsabilité.

Les élections sont une partie fondamentale de tout système démocratique. Cependant, comme nous l’avons vu aux Etats-Unis et ailleurs, les élections à elles seules ne font pas la démocratie. La démocratie exige des institutions fortes et accessibles, ainsi que l’engagement de tous les partis politiques à travailler ensemble dans un esprit de compromis pour l’intérêt supérieur de la nation. En outre, la liberté de réunion et d’expression pour tous doit être respectée. Cela implique la liberté de la presse. Une presse libre et efficace permet aux citoyens de discuter et de débattre des sujets importants, de mettre la pression sur leur gouvernement et de faire des choix éclairés.

Dans le même temps, les médias doivent respecter leur responsabilité vis-à-vis du public. Dans le but d’accomplir leur mission, les médias doivent maintenir un niveau élevé de professionnalisme, de précision et de d’impartialité dans le traitement de l’information. Ici en Côte d’Ivoire, ce rôle est souvent ignoré. Des publications biaisées et partisanes relatent différentes versions d’un même événement. Cela n’avance pas la démocratie ou ne favorise pas le respect des institutions démocratiques. Tous les médias, dans les règles qui régissent leur existence, ont l’obligation de fournir une couverture équitable et un accès équitable à tous les partis politiques et avoir une conduite appropriée en période électorale. Alors que les médias ont toujours impliqués la presse, la télévision et la radio, les nouveaux médias, y compris le journalisme en ligne et les réseaux sociaux, gagnent rapidement en influence ici en Côte d’Ivoire. Ces journalistes doivent aussi reconnaître leurs responsabilités d’informer avec précision et impartialité le public.

Au moment où la Côte d’Ivoire s’achemine vers l’élection présidentielle de 2015, les médias seront appelés à faire la couverture des activités politiques pour que les électeurs puissent faire des choix éclairés et responsables. L’ambassade des Etats-Unis fera ce qu’elle peut pour soutenir les journalistes afin qu’ils fassent preuve d’un sens élevé du professionnalisme, en organisant des séminaires de formation, des sessions d’information, par la distribution d’outils pédagogiques et en permettant à certains journalistes de participer à des programmes d’échanges aux Etats-Unis.

En cette Journée mondiale de la liberté de la presse, saisissons l’opportunité pour reconnaître, honorer et célébrer le rôle essentiel que jouent les médias libres et indépendants dans la promotion et la protection de la liberté d’expression et des principes démocratiques dans le monde entier. De même, nous reconnaissons le rôle important que les médias vont jouer dans la prochaine élection présidentielle et l’avenir de ce pays. J’encourage les médias à être responsables, justes et fiables afin de permettre l’élection paisible, inclusive et transparente que nous souhaitons tous. Je sais qu’une telle élection est possible, et je suis convaincu qu’une élection réussie aidera énormément la Côte d’Ivoire à réaliser son objectif de devenir une démocratie plus forte et un pays émergent en 2020.

Service com. Ambassade des Etats-Unis

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>