Search
Samedi 26 mai 2018
  • :
  • :

Jeunesse de PINDA-BOROKO : Kra Adayé passe les commandes à N’Guettia Yves

Kouadio N’Guettia Yves investi nouveau des jeunes de Pinda-Boroko

Kouadio N’Guettia Yves investi nouveau des jeunes de Pinda-Boroko

L’Union des jeunes de Pinda-Boroko (UJPB) a sacrifié à la tradition. Elle a organisé sa fête en honneur de ses nouveaux bacheliers. C’était samedi 12 mai, à Abidjan-Cocody. Cérémonie couplée avec l’installation de Kouadio N’Guettia Yves, élu le 10 février nouveau président de l’UJPB. Il remplace Kouakou Kra Adayé qui a passé 5 années à la tête de l’organisation.

Le successeur n’est pas un novice. « N’Guettia Yves a siégé dans tous les bureaux depuis 2005.  Il totalise donc plus de 13 ans au service de l’UJPB. Je pourrais l’appeler le gardien du temple », a présenté le président sortant. Puis Kra Adayé a témoigné sa gratitude au parrain de la cérémonie, Bini Kouassi Lucien, « qui représente un modèle de réussite en entrepreneuriat ».

S'exprimant sur l'entrepreneuriat des jeunes, Bini Kouassi Lucien a dit qu'on n’a pas besoin de gros budgets pour commencer

Sur l’entrepreneuriat des jeunes, Bini Kouassi Lucien a dit qu’on n’a pas besoin de gros budgets pour commencer

C’est un président en fin de mandat qui a relevé ses acquis de 2013 à 2018. Qui sont, entre autres : reconnaissance de l’UJPB en tant qu’entité à part entière de la Mutuelle de développement économique et social de Pinda-Boroko, création d’un fonds de solidarité pour venir en aide aux membres en difficulté, participation financière de l’UJPB à l’intronisation du chef de Pinda en novembre 2013, signature d’un protocole de partenariat entre l’UJPB et des associations sœurs.

La grande satisfaction de Kra Adayé reste la pose en 2016 de la première pierre de la bibliothèque du collège moderne Pinda-Boroko. « Aujourd’hui, la construction de ce bâtiment est quasiment achevée », s’est-il félicité. Mais tout n’a pas été réalisé sous sa présidence. Notamment, le volet insertion socioprofessionnelle. La plupart des membres de l’organisation sont en quête d’un stage ou du premier emploi.

Les nouveaux bacheliers autour de leur parrain

Les nouveaux bacheliers autour de leur parrain

Le chapitre du bilan a été précédé par une causerie-débat centrée sur les jeunes et l’entrepreneuriat. Séance animée par le parrain. Bini Lucien a demandé aux jeunes de ne pas avoir peur. Même si entreprendre, « c’est prendre des risques ». Partant de son expérience de chef d’entreprise, il a donné des recettes pour asseoir sa propre société et la rendre viable. « On n’a pas besoin de gros financements avant de commencer », a souligné le directeur général de Société nouvelle d’études et de travaux en Côte d’Ivoire (SONET-CI). L’entrepreneur a ajouté que celui qui veut investir ne doit pas être adepte de plaisirs excessifs. Ses maîtres-mots : formation et confiance en soi.

UJPB-4

Le baptême des bacheliers 2017 a constitué l’autre grande articulation de la cérémonie. Promotion qui porte le nom du parrain. Au nombre de 15, dont 10 filles, chacun s’est vu décerné un diplôme de félicitation. Les nouveaux étudiants ont ensuite bénéficié des conseils de Fofié Jonas. Ce cadre de Pinda-Boroko, conseiller à la Primature, les a exhortés à aller au bout de leurs études. De ne pas céder à la facilité qui se cache derrière l’expression « Abidjan est dur » pour des raccourcis : les concours.

OSSÈNE OUATTARA



Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *