Dimanche , 21 octobre 2018
L'Édito

« Jaugeons la gouvernance des dirigeants de notre Conseil régional ! »

Dapa Donacien, Consultant en passation de Marchés publics

Dapa Donacien, Consultant en passation de Marchés publics

Pour être pragmatique, je soumets un questionnement au Conseil régional de Gontougo que je connais bien. Ma série de questions pourrait s’appliquer à la gestion de n’importe quelle entité territoriale décentralisée en Côte d’Ivoire. Le but de ma contribution : aider les concitoyens à porter un jugement critique sur la gestion des affaires locales qui les concernent de prêt, afin de renvoyer, le moment venu, les « mauvais élèves » qui président aux destinées de nous tous.
|||
À l’heure des bilans, que nous présentera Kobenan Kouassi Adjoumani, élu président du Conseil régional de Gontougo, en 2013 ? À moins que le Programme présidentiel spécial d’électrification des villages de Gontougo et de Bounkani soit opportunément comptabilisé par les dirigeants de notre Conseil régional comme fruit de leur travail. À la date d’aujourd’hui, les mandants de Kobenan Kouassi Adjoumani que nous sommes, tentons de chercher des réalisations d’envergure à mettre à l’actif du Conseil régional. Nos recherches sont vaines. À l’heure du bilan, que pourra bien nous brandir l’équipe sortante ? Dans l’attente, nous sommes obligés de faire ce constat amer pour le Gontougo : entre le Conseil régional du Kabadougou et son jumeau du Nord-Est, c’est le jour et la nuit.
|
Je pose ces questions : quel usage les gestionnaires ont-ils fait de la cagnotte commune, à savoir le budget de la région ? Quelle est la liste exhaustive des projets d’infrastructures et des travaux publics, ainsi que les affectations budgétaires y afférentes ? Quelle est la liste des entrepreneurs, fournisseurs et autres prestataires de services intellectuels (Consultants externes) du Conseil régional de Gontougo ? Quel est le cumule des marchés en franc CFA de chacun de ces créanciers, durant les 3 ans de fonctionnement du Conseil ? Quelle est la fréquence des consultations de chacun de ces fournisseurs ? La même entreprise se trouve-t-elle sur tous les projets et toutes les occasions de marchés? Par quel mode de passation (mise en concurrence dans la transparence ou non) les contrats ont-ils été noués entre le Conseil régional et chacun de ces entrepreneurs/fournisseurs/prestataires de services intellectuels ?
|
Quels sont les liens entre les signataires de ces contrats et les gestionnaires du Conseil régional? Quels sont les accointances apparentes et masquées ? Quel est le processus suivi par les fournisseurs pour le payement de leurs factures ? Par quel mécanisme le personnel du Conseil régional est recruté ? Quelles sont les unités industrielles créées par le Conseil ? Quelle est la composition des membres-dirigeants de ces unités industrielles [s’il en existe] ? Quelle est la localisation géographique de ces unités industrielles [s’il en existe] ? À combien se chiffre le montant total des prélèvements imposés par le Conseil régional sur les sociétés minières, au 31 décembre 2015 ? Quelle est la grille de ces prélèvements ? Qui fixe ces prélèvements, et devant quel organe délibérant du Conseil ? Quel est le degré de transparence de votre gestion ?
|
DAPA DONACIENExpert en passation de Marchés publics 
[Sacré le 13 juin 2016 par la Banque Mondiale Meilleur expert en passation de marchés pour la Côte d’Ivoire à l’issue du Projet Benchmarking Public Procurement ayant soumis des questionnaires à plusieurs personnes ressources dont des cabinets d’experts en marchés publics et  cabinets d’avocats, afin de jauger leur niveau de maîtrise des procédures (Passation de contrats-Exécution- Contrôle et Audit)]. Email : dapadonacien@yahoo.fr

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

Un commentaire

  1. Fiéni kouassi Jean-Claude

    A mon avis le bilan du CONSEIL RÉGIONAL est catastrophique donc nul dans tous les domaines ; à Tanda ville par exemple; aucune infrastructure posée par le conseil régional du Gontougo. Nous jeunes nous voulons un changement maintenant et le plutôt possible; car cette gestion calamiteuse met en mal le développement de la région et surtout la confiscation de l’avenir de toute une génération sans espoir à un lendemain meilleur; nous disons trop c’est trop;dégager pou libérer le Gontougo car nos avons des personnes capables et sociales à relever le défit pour un Gontougo émergeant; je vous remercie pour cette opportunité.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>