Dimanche , 21 octobre 2018
L'Édito

GOUMÉRÉ : Le directeur d’école muté à cause de son soutien au député FPI de la circonscription ?

Assandé Kouadio, secrétaire général du MIDD de l'IEP 1 de Bondoukou, s'oppose à l'affectation du directeur d'école

Assandé Kouadio, secrétaire général du MIDD de Bondoukou 1, juge illégale l’affectation du directeur d’école de Gouméré 3

C’est un directeur d’école rongé par l’amertume qui s’interroge par cette publication sur son mur Facebook : « Comment peut-on qualifier le comportement de quelqu’un qui fait muter un enseignant en pleine année scolaire, sous prétexte que ce dernier soutient les actions de développement du député N’Guettia Yao Kouman dans la circonscription de Gouméré-Tabagne, notamment la construction de foyers des jeunes dans ces 2 villages ? On fait muter le président des jeunes de Gouméré à Dianra, dans le département de Mankono, afin d’empêcher la construction de ces bâtiments. Pourquoi ne pas faire le contraire, c’est-à-dire utiliser cette puissance pour trouver des emplois à cette jeunesse du Zanzan qui regorge de nombreux diplômés de qualité ? Construire au lieu de nuire… ».

Bony Tano Kobena, natif de Gouméré et président des jeunes, directeur de l’école 3 de la localité depuis 4 ans, affirme payer cash sa proximité avec le député du Front populaire ivoirien (FPI), N’Guettia Yao Kouman. En pleine année scolaire, l’instituteur a reçu une notification d’affectation dans le département de Mankono, à plus de 600 km. Étonnamment et à la surprise de ses collègues. Il n’y a pas longtemps, au vitriol, nous avons dénoncé les agissements de certains hauts cadres du District du Zanzan qui se servent de leur position dans l’appareil d’État pour régler leurs comptes à leurs « frères ».

Le Mouvement des instituteurs pour la défense de leurs droits (MIDD) de l’Inspection de l’enseignement primaire (IEP) 1 de Bondoukou juge l’affectation arbitraire. Son secrétaire général, Assandé Kouadio, s’est opposé hier jeudi à la mutation du camarade. Parti à Gouméré avec des membres du MIDD, ils ont empêché la passation de charges. Justifiant que Tano Kobena n’a reçu aucune sanction disciplinaire. « Pour qu’on puisse muter un agent de l’Éducation nationale en pleine année scolaire, il faut que la faute soit grave et avérée », révèle le syndicaliste.

Le bureau national du MIDD à Abidjan a été saisi. Il devrait rencontrer, hier, la Direction des écoles, lycées et collèges (DELC) du ministère de l’Éducation nationale pour tirer au clair l’affaire.

OSSÈNE OUATTARA

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

Un commentaire

  1. Vraiment c’est écœurant, et regrettable pour le zanzan. Ce que tu peux pas faire, pardon laisse celui qui faire le faire

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>