Dimanche , 19 novembre 2017
L'Édito

Filière coton : Ouverture de la campagne 2018

La conférence de presse de lancement de la campagne cotonnière 2018

La conférence de presse de lancement de la campagne cotonnière 2018, lundi 6 novembre

Trois jours après l’annonce en Conseil des ministres du prix d’achat du coton graine à 265 francs CFA le kilogramme, les autorités en charge de la gestion de la filière ont lancé la campagne de commercialisation. « Pour ce qui est de la campagne 2018, elle s’ouvre dans un contexte international caractérisé par une légère hausse de la production mondiale », a averti, lundi 6 novembre, le PCA du Conseil du coton et de l’anacarde (CCA). Et Bamba Mamadou d’ajouter : « Les prévisions actualisées de production de coton graine sont de 340.968 tonnes pour une superficie de 326.093 hectares ».

La traite cotonnière 2018 marque l’entrée en vigueur du zonage, nouveau dispositif en vue de la durabilité de la filière. Sa mis en place, fin décembre 2016, a été désapprouvée dans la zone de M’Bengué, région du Poro. « Aujourd’hui, 95% des acteurs de la filière ont adhéré au zonage », s’est réjoui Adama Coulibaly, directeur général du CCA.

Chiffres de la campagne 2017

La traite précédente a connu des résultats mitigés. Certes la production a enregistré une hausse de 5.7% par rapport à 2016 avec une quantité passée de 310.177 à 328.090 tonnes. Mais le nombre de producteurs a chuté de 15%. En 2016, 113.532 individus cultivaient le coton en Côte d’Ivoire. Ils sont passés à 94.105 producteurs, en 2017. Au même moment, selon Bamba Mamadou, les revenus des paysans ont enregistré une hausse de 12%. Passant d’environ 77,3 milliards de francs CFA en 2016 à 86,830 milliards de francs CFA en 2017.

Bamba Mamadou (gauche) et Adama Coulibaly, respectivement PCA et DG du CCA

Bamba Mamadou (gauche) et Adama Coulibaly, respectivement PCA et DG du CCA

Le coton est le 4ème produit de spéculation de la Côte d’Ivoire, après le cacao, le caoutchouc et l’anacarde. Le pays se classe 4ème producteur africain et affiche une capacité d’égrenage de 600.000 tonnes par an.

OSSÈNE OUATTARA

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>