Search
Mercredi 21 février 2018
  • :
  • :

Filière cajou : Remise de matériel d’analyse qualité à des producteurs

Atelier-cajou

Jeudi 11 mai, à Grand-Bassam, le Conseil du coton et de l’anacarde (CCA) a remis du matériel d’analyse qualité aux responsables d’une soixantaine de coopératives de producteurs de cajou venus de 12 régions du pays. L’organe de régulation entend ainsi doter les Organisations professionnelles agricoles (OPA) en moyens techniques pour leur permettre d’améliorer et préserver la qualité des noix brutes produites en Côte d’Ivoire.

Les critères de sélection des 60 coopératives ont été livrés par le premier responsable du CCA : « Nous avons sélectionné 60 coopératives de 12 régions productrices, à raison de 5 meilleures par région ». Et Adama Coulibaly d’ajouter que la sélection est intervenue après un atelier. « En décembre 2016, nous avons organisé un atelier pour stabiliser les axes stratégiques relatives à la qualité de la noix de cajou d’origine Côte d’Ivoire. Les recommandations qui ont été validées par cet atelier devraient l’être aussi sur le terrain ».

Les 60 responsables de coopératives seront initiés aux mécanismes de contrôle de la qualité de la noix brute. L’évaluation tourne autour de son taux d’humidité, son défaut, son grainage ou KOR (Kernel Outturn Ratio). Selon Adama Coulibaly, la durabilité de la filière anacarde dépendra de la qualité des amandes. « La qualité a un prix sur le marché international », a indiqué le directeur du CCA, avant d’appeler les acteurs de la chaîne de production à faire en sorte que la filière soit compétitive.

OSSÈNE OUATTARA



Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *