Mercredi , 21 août 2019
L'Édito

Elles ambitionnent de devenir des femmes d’affaires

LYDIE1

Au départ, c’était une affaire de communauté lobi. Mais la donne a changé. La très active Kambou Lydie Rachel a groupé les femmes de différentes communautés (baoulé, abron, koulango, dioula, guéré…) autour de la Société coopérative simplifiée des productrices, collectrices, transformatrices, de commerçantes de Côte d’Ivoire. Objectif, sortir de l’informel les femmes qui vendent sur les marchés d’Abidjan, et en faire des commerçantes d’envergure internationale. Le mardi 20 mai dernier, le grand espace Open, à Yopougon, était devenu petit pour contenir les femmes ayant répondu à l’appel de Kambou Lydie.

La réunion a enregistré la présence de Moro David, un « partenaire » venu la veille du Maroc. Il a représenté la multinationale marocaine Medi invest group, société d’import-export de produits agro-alimentaires. Monsieur Moro y était « pour juste une prise de contact » avec le groupement de commerçantes, dans le cadre de l’initiation du projet Multi-services. Concrètement, il s’agit de voir les termes d’un partenariat gagnant-gagnant entre les commerçantes et Medi invest group. Par exemple, comment passer des commandes (pommes de terre, oignons, dattes, couscous, poissons, conserves de tomate concentrée,…) avec l’entreprise marocaine, et le mode de paiement après livraison des conteneurs.

Dans les échanges, s’est laissé entrevoir le désir des femmes de rompre avec l’informel. Et passer du stade de vendeuses sur des petits étals des marchés à celui de commerçantes de dimension internationale. C’est-à-dire ouvertes sur l’extérieur par l’exportation des produits locaux (beurre de karité, bananes, piments, maïs,…). Selon Kambou Lydie Rachel, des ONG et des structures étatiques sont prêtes à aider dans ce sens la Société coopérative naissante. Des propos corroborés par le chargé de mission de madame Kaba Nialé, ministre en charge de l’Economie et des finances. Hien Tontoli a assuré du soutien de sa patronne au noble projet des commerçantes.

LYDIE2

Ossène Ouattara

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

Un commentaire

  1. Nous sommes interesses pour aider ces femmes. Veuillez demander a l’organisation de prendre contact avec nous. Soit par e-mail ci-dessus ou par telephone 1-443-500-5477 Etats-Unis.
    Laly Gbla

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>