Dimanche , 16 décembre 2018
L'Édito

CORI-YON : Une association pas comme les autres

Abidjan : la Côte d’Ivoire en miniature. Toutes les ethnies peuplant le pays se retrouvent dans la métropole ivoirienne. Un melting-pot mis en évidence par l’existence dans cette ville d’associations de ressortissants d’origines et de langues diverses. « Cori-yon » fait partie de cette pléthore d’organisations de peuples venus de l’intérieur du pays et qui tiennent des réunions périodiques.

À Abidjan, les réunions de l'association Cori-yon draine du monde

À Abidjan, les réunions de l’association Cori-yon draine du monde

« Cori-yon » est le nom donné à une des nombreuses associations de populations du Zanzan (régions de Bounkani et Gontougo) vivant à Abidjan. Ce mot en langue koulango signifie « Aime ton prochain », « Aime l’Homme ». Une dénomination qui colle avec les ambitions exclusivement sociales de la structure dirigée par Kouassi Djato.

C’est en 2004 qu’est née l’association Cori-yon. Elle a son siège social dans la commune de Koumassi, à la cité Houphouët-Boigny. Sa devise : Amour, Compassion, Altruisme. Son logo est symbolisé par une poignée de mains. Traduction : « s’unir pour s’aider ».

Une association bien structurée

Cori-yon dispose d’un organe exécutif dirigé par un président. Les autres organes : un secrétariat général, une trésorerie générale, les affaires sociales, un service d’octroi et de suivi des prêts, un secrétariat à l’organisation, un conseil de sages, un doyen d’âge.

cori-yon2
L’organisation compte plus de 500 membres. Ils ont un point commun : tous du Zanzan (Bondoukou, Bouna, Koun-Fao, Nassian, Sandégué, Tanda, Transua,…). Mais des personnes d’autres régions du pays se sont intéressées à l’association et en sont devenus adhérents, rapporte-t-on.

Conditions d’adhésion

Pour devenir membre de Cori-yon, il faut être ressortissant du Zanzan (ou originaire d’une autre région du pays mais légalement marié à quelqu’un du Zanzan). Assister aux réunions périodiques de son village. S’acquitter des frais d’adhésion de 3.500 francs CFA. Ensuite, fournir des savons de Marseille. La qualité d’adhérent implique des devoirs à respecter rigoureusement. Obligation d’assister au moins à une réunion tous les 4 mois. Des cotisations obligatoires en cas de décès d’un membre (devoir de solidarité). Être à jour de ses cotisations mensuelles. L’observance de ces règles dispose le membre à beaucoup de droits.

Droits d’un membre « actif »

« Quand il s’agit d’aider un des leurs, les enfants du Zanzan sont disponibles », dit-on à Cori-yon. Pas un simple slogan. Pour le membre qui se marie, après 12 mois d’adhésion, un soutien financier lui est apporté. Idem pour un cas d’accouchement. Ici, des dizaines de savons et de l’argent en espèce sont donnés à la mère. En cas de maladie (12 mois après adhésion), l’association prend en charge 50% des frais d’ordonnance du malade.

Le président Kouassi Djato devant le siège de l'association, à Kouamassi (Abidjan)

Le président Kouassi Djato devant le siège de l’association, à Koumassi (Abidjan)

Mieux, Cori-yon joue le rôle d’une assurance-vie. Pour un cas de décès au village d’un membre actif, une somme allant de 850.000 à 1 million francs CFA est remise à un proche du défunt. Le nom du bénéficiaire est donné au moment de l’adhésion. Si le décès a lieu à Abidjan, l’association débloque entre 1 million et 1.400.000 francs CFA de frais funéraires. Cet argent est un soutien à la famille du défunt (achat du cercueil, transfert de la dépouille hors d’Abidjan, organisation des funérailles…).

Cori-yon, une microfinance

L’organisation joue aussi le rôle d’une microfinance. Elle octroie des prêts [sans intérêts] à ses membres désireux d’entreprendre. Les montants peuvent aller jusqu’à 300.000 francs CFA. Délai de remboursement : 5 mois. Aval obligatoire pour prétendre au crédit.

Les réunions de l’association se tiennent au 3ème dimanche de chaque mois. Lieu : Koumassi, GTAQ, près du grand terrain de la cité Houphouët-Boigny, derrière l’hôpital. Des rendez-vous mensuels au cours desquels, souvent, des amis qui se sont perdus de vue depuis des lustres se retrouvent.

OSSÈNE OUATTARA

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

3 commentaires

  1. bonjour à tous je suis très content de ce site en tout cas ça fait honneur à la region plus particulierement à moi. en effet, je voudrais vous soumettre une préoccupation. je voudrais que vous publiez mes pronostique de PMU sur votre site si possible. en fait j’ai un journal de PMU que j’ai elaboré. c’est ma préoccupation. alors je suis à l’écoute. merci à vous.

  2. bonsoir je suis a abidjan.telephonne 66016434.je suis un selebre prononctiquere depuis 1996.j ai travaille au counandia plateau.4ans.pmu france.merci

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>