Samedi , 19 janvier 2019
L'Édito

Archives de catégorie : CULTURE

BONDOUKOU : Le professeur Amoa Urbain fâche les chefs abrons

amoa-urbain

Le vendredi 22 novembre, le professeur Amoa Urbain, recteur de l’université Charles-Louis de Montesquieu à Abidjan, a animé une conférence. Avec pour thème « Alliances interethniques et parentés à plaisanterie : quelle contribution pour la paix en Côte d’Ivoire ? », la conférence a été une initiative du groupe Bentô. Rois et chefs coutumiers du District du Zanzan (régions du Bounkani et Gontougo) ont ... Lire la suite »

BOUNA : Célébration de la nouvelle igname

T3

Samedi dernier, il y a eu fête de l’igname chez les Koulango. Koflandé, localité sise à 25 km de Bouna, a été choisi pour abriter les festivités régionales. Placée sous l’autorité coutumière de Sa majesté Djarakoroni II, la fête est une initiative des associations Gouprème et Bissata. La cérémonie a débuté par une libation. Ouattara Guiféré a eu l’honneur d’invoquer ... Lire la suite »

BONDOUKOU: Les maisons coloniales à l’abandon

Le ministre Maurice Bandaman a visité la “maison de Samory” à l’occasion du 5ème festival des danses du Zanzan

Profitant de la 5ème édition du festival des danses du Zanzan, le ministre de la Culture, accompagné d’une nuée de journalistes, a visité des bâtiments historiques de la ville. Au nombre desquels la maison de Samory et celle du gouverneur Binger. Le ministre Maurice Bandaman a marqué sa surprise face à l’état de décrépitude des 2 bâtisses. Le devrait-il ? En ... Lire la suite »

BONDOUKOU : Le 5ème festival des danses du Zanzan a eu lieu

154987812

Le jeudi 17 octobre, le ministre de la Culture et celui des Ressources animales ont donné le coup d’envoi du 5ème festival de danses, d’instruments de musique et de costumes traditionnels du District du Zanzan. Pour la première fois, Bouna, la capitale de la région du Bounkani, a abrité l’évènement en même temps que Bondoukou. Deux jours avant, une quarantaine ... Lire la suite »

KOUN-FAO : Fête de l’igname à Ouatté

ouatta3

Débutées vendredi dernier, les festivités de la fête des ignames à Ouatté, un village de la sous-préfecture, ont connu leur épilogue avant-hier dimanche 6 octobre. Nanan Kouadio Kra Jean-bosco, chef de cette localité, a consommé la nouvelle igname. Occasion ayant donné lieu à une liesse populaire. Dans l’après-midi de ce dimanche, la jeune Alpho Ange, une chanteuse locale, a donné ... Lire la suite »

TANDA : Le rideau est tombé sur le « mini-variétoscope » de Tiédio

tiedio1

Débuté fin juin dernier avec 6 groupes en compétition, les lampions se sont éteints, samedi 7 septembre, sur la première édition du « mini-variétoscope » de Tiédio. Une localité à quelques encablures de Tanda. Au final, 4 groupes ont rivalisé d’ardeur pour convaincre les membres du jury. Plusieurs prestations ont égayé le public. Au nombre desquelles des ballets, de la poésie sur ... Lire la suite »

BONDOUKOU : Le premier téléfilm produit et réalisé par un jeune

La jackette du film "Camouflage à Abidjan"

Produite et réalisée par le journaliste Timité Mory, la sérié télé “Camouflage à Abidjan” est le premier film d’un jeune de Bondoukou. Avec la participation de jeunes acteurs de la région de Gontougo, cette série de 18 épisodes plonge le spectateur dans l’univers impitoyable de la capitale économique ivoirienne, Abidjan. Sans détours, les secrets de cette mégalopole sont mis à ... Lire la suite »

Le musée de Bondoukou, un joyau architectural au cœur de la ville

Le bâtiment a subi une cure de jouvence à la faveur de la visite d’Etat, en novembre 2012

Le chef-lieu du District du Zanzan regorge de sites et bâtiments susceptibles d’être mis au service du tourisme. En témoigne le musée des arts et traditions. Un bâtiment à l’architecture “unique” au cœur de Bondoukou. L’édifice s’impose de par son emplacement. Point de croisement des 4 principales artères de la ville. Ce qui est aujourd’hui le musée des arts et ... Lire la suite »

DISTRICT DU ZANZAN : La musique koulango entre tradition et modernité

awa-kouman

Le pays koulango connaît une mutation musicale depuis le milieu des années 2000. Les chanteurs traditionnels épousent l’ère de la modernité pour éviter d’être happés par une génération de jeunes talents « envahissants ». Comme les pays baoulé et attié, connus pour leurs musiciens traditionnels, le Zanzan avait les siens. Après le décès du talentueux Kobenan Kouman, la relève a été faite ... Lire la suite »