Jeudi , 18 octobre 2018
L'Édito

BOUNA/BONDOUKOU/SANDEGUE/TANDA : Plusieurs milliers de dons de la Première dame

Mme Dominique Ouattara, Première dame de Côte d’Ivoire

En prélude à la visite d’Etat dans le Zanzan, qui débutera le 27 novembre prochain, la Fondation Children of Africa de le Première dame, Dominique Ouattara, a fait des dons aux populations de Bouna, Sandégué, Tanda. A Bondoukou, un petit incident a failli gâcher la fête.

La « caravane » de bienfaisance a commencé par la ville de Bouna, vendredi 16 novembre. La Première dame, Dominique Ouattara, a offert aux populations plusieurs lots comprenant des matériels médicaux, dont des fauteuils roulants de dernière génération, des ambulances, du matériel didactique et informatique, des broyeuses de manioc, des décortiqueuses de riz et 10.000 doses de vaccin contre la méningite.

Selon Yao Patricia Sylvie, directeur de Cabinet de la Première dame, représentant celle-ci, ce sont les écoles secondaires de Bouna, Doropo, Téhini, Nassian qui seront équipées. Avec, en prime, une salle multimédia pour le lycée de Bouna. Dans ces localités, les enfants âgés de 3 à 15 ans recevront chacun une dose de vaccin contre les diverses formes de méningite.

Une vue des dons, à Bouna

En remettant les dons, Mme Yao Patricia a rassuré ses hôtes sur la prochaine visite de la fondatrice de Children of Africa dans la zone. Avant de leur témoigner sa sollicitude. « La Première dame a conscience des difficultés de votre région. Elle en est écœurée. Je lui rendrai compte pour que la Fondation puisse vous aider à triompher de ces problèmes. C’est pour vous que la Fondation travaille », a-t-elle dit.

A Bondoukou et Tanda, samedi 17 novembre, mêmes dons et mêmes propos de l’émissaire de l’épouse du chef de l’Etat. Cependant, un petit incident dans la ville aux 1 000 mosquées.

L’incident de Bondoukou

Tout s’est bien passé à l’étape de Tanda, où le ministre Kouassi Adjoumani a assisté à la cérémonie de remise des présents de la Fondation Children of Africa. Mais à Bondoukou, le saut d’humeur du ministre-député a créé du cafouillage, à la fin de la fête. En effet, en présence de plusieurs personnalités, dont au moins 20 du corps préfectoral, Kouassi Adjoumani a délibérément refusé, dans son allocution, de mentionner les noms de ses collègues Dah Désiré et Falley Timité. Le speaker, ayant tiré son attention sur la présence des 2 personnalités, le ministre Adjoumani a tenu des propos quelque peu discourtois. Exhibant publiquement son inimitié envers les 2 hommes. Réponse immédiate de certains jeunes : « monsieur le ministre, ici, ne vous croyez pas en territoire conquis… ».

Ange Kouman

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

Un commentaire

  1. Dieu merci et un grand merci à la Première dame pour tous ces dons

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>