Samedi , 18 novembre 2017
L'Édito

BOUNA : « Nous punirons tous les coupables qui seront mis aux arrêts »

Le président Ouattara à affiché sa détermination à "punir" les coupables des violences intercommunautaires survenues à Bouna

Le président Ouattara a affiché sa détermination à « punir » les « coupables » des violences intercommunautaires survenues à Bouna

« Je peux vous dire que nous punirons tous les coupables qui seront mis aux arrêts », a menacé Alassane Ouattara. Le président de la République a fait cette déclaration ce samedi 30 avril, après les affrontements intercommunautaires du 19 au 25 mars qui ont occasionné plus de 30 morts.

Pour le chef de l’État, il y a des « mains occultes » derrière ces affrontements. « L’ampleur des dégâts et des tueries du mois de mars ne peut être justifiée par un simple conflit entre agriculteurs et éleveurs. Nous savons que des mains occultes ont dû manipuler cela à un moment donné et pousser les communautés à s’affronter, à s’entretuer », a déclaré Alassane Ouattara.

Et le président de taper du poing sur la table : « Je peux vous dire avec toute la force que je pus l’exprimer : une enquête sera diligentée et nous punirons tous les coupables. Je voudrais mettre en garde ces ennemis de la paix qui, pour certains, se croient tapis dans l’ombre et qui saisissent toutes les opportunités pour mettre à mal non seulement la coexistence pacifique entre les communautés mais aussi l’unité nationale ».

Maître Kambiré, porte-parole du chef de la communauté lobi

Kambiré Sié, porte-parole du chef de la communauté lobi

Le chef de l’État a poursuivi qu’il « ne reculera jamais devant la nécessité d’instaurer la justice et l’équité ». Rappelant que la Côte d’Ivoire a connu 2 décennies de fracture sociale due à l’intolérance, l’exclusion et au calcul politicien. « Je veux qu’on sache que ce temps est révolu. Nous devons consolider les acquis du climat social apaisé dans lequel s’est déroulée l’élection présidentielle d’octobre 2015 », a exhorté le président.

S’exprimant au nom du chef de la communauté lobi, Kambiré Sié a rassuré : « Nous voudrions prendre devant la nation l’engagement de faire la paix ». Idem pour Bouraïma Ouattara, porte-parole du roi Djarakoroni II, qui a remercié Alassane Ouattara pour avoir « dépêché les forces de l’ordre pour ramener rapidement le calme ».

Bouraïma Ouattara, porte-parole du roi Djarakoroni II

Bouraïma Ouattara, porte-parole du roi Djarakoroni II

Une somme de 200 millions de francs CFA a été mise à disposition pour faire face aux frais de réparation des dégâts occasionnés par le conflit intercommunautaire.

KAMAGATÉ ABOU

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>