Lundi , 17 juin 2019
L'Édito

BOUNA : « Moi je ne reconnais ni l’un ni l’autre », tranche le préfet de Bounkani

Hien Binsarè, nouvellement investi (à gauche); et le patriarche Hien Bitaté : 2 chefs à la tête de la même communauté

Binsarè Hien (à gauche) et le patriarche Bitaté Hien : 2 chefs à la tête de la même communauté

La préfecture n’est avec personne et elle reste à équidistance des 2 camps rivaux, a coupé court, mardi, le préfet de la région de Bounkani, à propos du bicéphalisme observé ces derniers jours au sein de la chefferie lobi. « Ce sont les membres de chaque camp qui ont choisi leur chef. Moi je ne reconnais ni l’un ni l’autre. La gestion de la chefferie de quartier ou de communauté n’est pas du ressort de la préfecture, mais du maire et du Conseil municipal. Comme cette gestion n’est pas du ressort de l’autorité préfectorale, c’est pourquoi la préfecture ne délivre pas à un chef de quartier ou à un chef de communauté un arrêté de nomination », s’est voulu précis Joseph Kpan Droh. Le préfet invite les 2 camps au dialogue et à faire en sorte que cette dyarchie ne débouche sur une crise violente dans la région.

Des tensions sont nées au sein de la chefferie centrale lobi. Bitaté Hien et Binsarè Hien président désormais aux destinées de cette communauté après l’investiture du dernier cité, samedi 25 mai. Pendant la cérémonie, des jeunes gens ont fait irruption et ont délibérément fait tomber les bâches sous lesquelles étaient assis des spectateurs. Un jour plutôt (vendredi), le président du comité d’organisation de cette investiture, Gbona Sansan Alfred – directeur de la radio locale – a échappé à une tentative d’assassinat à son domicile.

À tire de rappel, vendredi 19 avril 2019, à Bouna, devant plusieurs chefs de village, le chef central Bitaté Hien, après 12 années à la tête de la chefferie et affaibli par l’âge (92 ans), avait exprimé sa volonté d’abdication. Il a présenté Virkoune Sib comme celui qui devrait assurer la continuité de son règne, après le décès de Somé Konvarè (numéro 2 de la chefferie). Virkoune, ancien militaire, était en attente de son investiture officielle.

KAMAGATÉ ABOU

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>