Mercredi , 21 août 2019
L'Édito

BONDOUKOU : Un service de protection judiciaire de l’enfance ouvre dans l’enceinte du tribunal

bureau-SPJEJ-Bondoukou-1

En vue d’améliorer la qualité des services pour mineurs ayant affaire avec la justice, un bureau du Service de protection judiciaire de l’enfance et de la jeunesse (SPJEJ) est ouvert vendredi 17 mai 2019 dans l’enceinte du tribunal. La construction puis l’équipement du bâtiment ont été possibles grâce à l’UNICEF et à l’Union Européenne (UE) à travers leurs appuis techniques et financiers.

Pour la représentante adjointe de l’UNICEF en Côte d’Ivoire, l’ouverture des bureaux du SPJEJ est le fruit d’une initiative globale visant à offrir à tous les enfants aux prises avec la justice des prestations plus conformes à la Déclaration de Beijing. Afin de pérenniser les acquis des SPJEJ dans les 9 tribunaux du pays, Sophie Leonard a souhaité « l’adoption en Conseil des ministres de la politique nationale de protection judiciaire de l’enfance et de la jeunesse et de son plan d’action budgétisé ; la mise à disposition d’une ligne budgétaire dédiée au fonctionnement des SPJEJ, le renforcement des capacités opérationnelles et techniques des juridictions pour enfants afin de leur permettre d’appliquer les dispositions du nouveau Code de procédure pénale. Enfin, assurer une séparation effective entre enfants et adultes en milieu carcéral dans l’ensemble des prisons du pays ».

bureau-SPJEJ-Bondoukou-2

Selon Antonio Dal Borgo de l’UE, 4 bureaux du SPJEJ ont été ouverts dans les tribunaux d’Abidjan Plateau, Yopougon, Bouaké et Man avec l’appui de l’AFD [Agence française de développement] à travers le Ministère de la justice et des droits de l’homme. Et ce, depuis février 2016. De 2017 à 2018, l’UNICEF a soutenu la création de 5 bureaux additionnels à Guiglo, Korhogo, Odienné et Soubré. Celui de Bondoukou complète la liste, a ajouté le diplomate européen. Soulignant que de 2016 à 2018, plus de 20.700 enfants ont été assistés par le SPJEJ dans les 9 juridictions.

bureau-SPJEJ-Bondoukou-3

Jeudi, veille de la remise du bâtiment aux autorités judiciaires locales, la rappeuse Nash – dans ses habits d’ambassadrice nationale de l’UNICEF – a eu des échanges avec des jeunes. Les discussions ont porté sur quelques difficultés auxquelles fait face la jeunesse.

KOUMAN ANGE

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>