Mercredi , 19 décembre 2018
L'Édito

BONDOUKOU : Un muezzin tué aux portes de sa mosquée

Les meurtres inquiètent les populations de Bondoukou

Les meurtres inquiètent les populations de Bondoukou

Amadou Kamagaté, muezzin de la grande mosquée de la ville, a été tué, dimanche 24 novembre. Un drame survenu  peu avant 5 heures. Des fidèles venus pour la prière du matin ont découvert le corps de l’homme de 71 ans baignant dans une marre de sang.

Le muezzin a eu le temps d’appeler à la première prière du jour. Il est revenu vers 5 heures pour la seconde quand le sort s’est acharné sur lui. Son corps a été retrouvé dans la cour de la mosquée, devant l’une des 3 entrées. « Il a eu le temps d’ouvrir 2 portes. Il s’apprêtait certainement à ouvrir la 3ème quand il a reçu des coups violents. Son crâne a été fracturé et ouvert. L’oreille gauche écrasée. Les morceaux de brique et le bois maculé de sang trouvés près du corps témoignent d’un crime prémédité », a révélé une source proche de l’enquête.

Le sommeil des populations de Bondoukou est troublé, ces derniers jours, par la résurgence de l’insécurité. L’assassinat du muezzin Amadou Kamagaté rappelle une autre tentative de meurtre. Un fidèle de la mosquée du quartier lycée a été poignardé et laissé pour mort, alors qu’il se rendait lui aussi à la prière.

MISS JOCELYNE

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>