Jeudi , 20 septembre 2018
L'Édito

BONDOUKOU : Un élève poignardé à mort par son frère

Le corps sans vie du lycéen Konaté Siriki

Le corps sans vie du lycéen Konaté Siriki

L’élève Konaté Siriki, 22 ans, en classe de Terminale A au lycée moderne 1, a été tué à coups de poignard par un malade mental, dans la matinée de mercredi, au quartier Camp militaire.

Le lycéen s’apprêtait à se rendre aux cours lorsque son demi-frère Konaté Bakary, un déséquilibré mental vivant avec lui dans la même concession familiale, lui a asséné plusieurs coups de couteau à différents endroits du corps, et voulu arracher son appareil génital. Le jeune homme s’écroule et succombe à ses blessures, quelques instants après.

Le malade mental jette ensuite son dévolu sur sa mère. Il lui arrache son téléphone pour l’empêcher d’appeler la police. Puis, sous la menace d’une arme blanche, la conduit dans une broussaille. La femme sera retenue en otage durant des heures.

La police est saisie aux environs de 15 h. La génitrice des frères Konaté sera libérée vers 21 h. La même nuit, le déséquilibré a été gardé à vue au commissariat. Le lendemain, Bakary est conduit au centre psychiatrique Saint Camille dont il fut ancien pensionnaire.

Les plaies ouvertes sur le corps de l'élève témoignent de la violence des coups reçus

Les plaies ouvertes sur le corps de l’élève témoignent de la violence des coups reçus

ANGE KOUMAN

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

Un commentaire

  1. Quelle cruauté? Nos villes aujourd’hui sont rempli de malades mentaux. PERSONNE pour prendre en charge c’est être extrêmement dangereux?

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>