Samedi , 19 août 2017
L'Édito

BONDOUKOU : Les conséquences de la corruption au centre d’une rencontre de la HABG

Les membres du corps préfectoral des régions de Bounkani & Gontougo ont présents à la mission de sensibilisation de la HABG

Le corps préfectoral de Bounkani & Gontougo présent à la mission de sensibilisation de la HABG

La corruption et les moyens à mettre en œuvre pour la combattre ont été au centre d’une rencontre qui s’est tenue, lundi et mardi. Elle a été organisée par la HABG [Haute autorité pour la bonne gouvernance].

Conduite par Adou Serge Philippe, la délégation de la HABG a rencontré le corps préfectoral, les élus, les directeurs régionaux d’administration venus des régions de Bounkani et Gontougo. « Il s’agit de présenter aux autorités locales et aux populations le dispositif actuel de lutte contre la corruption ; de mettre en place un cadre de concertation et des mécanismes de surveillance et de répertorier les actes de corruption et infractions assimilées. L’objectif final étant de parvenir à la mise en place d’une coalition nationale de lutte contre ce fléau », a situé le chef de délégation. Et Adou Philippe de lancer à l’endroit des participants : « Vous êtes appelés à veiller à la mise en œuvre des engagements du gouvernement, parmi lesquels se trouvent la prévention et la lutte contre la corruption. Dans cette optique, la Haute autorité pour la bonne gouvernance vous exhorte à vous approprier cette initiative qui contribuera à bouter la corruption hors de notre pays ».

habg-2

Le directeur de la Sensibilisation et de l’éducation à la HABG, Jacques Achiaou, a présenté les missions de la structure étatique présidée par l’ancien Premier Seydou Élimane Diarra. Son intervention a tourné autour de la déclaration de patrimoine, les actes de corruption et infractions assimilées, les peines encourues, les modes de saisine, de même que sur les mesures incombant aux autorités locales en matière de transparence et de responsabilité dans la gestion des finances publiques, de passation des marchés, d’accès à l’information et de promotion des codes de conduite.

Le point d’orgue de la mission de la HABG dans le Nord-Est a été la mise en place de la plateforme locale dénommée « Anticor » (anti-corruption). Cet instrument de concertation, d’échanges et de mécanisme de surveillance sera présidé par le préfet de la région de Gontougo. En plus de son rôle de surveillance, la plateforme pourra remonter des informations qui permettront de mieux cerner les contours de la corruption, de sorte à y trouver des solutions durables. Konan Yapi, préfet de Doropo (représentant ses collègues de Gontougo et de Boukani), a salué la campagne de sensibilisation.

Hier mardi 20 juin, les membres du Comité d’intégrité contre la corruption ont été investis. Ils devront constituer un rempart en informant les acteurs publics sur les manifestations et les conséquences de la corruption à Bondoukou.

ANGE KOUMAN

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

Un commentaire

  1. J’aimerais être régulièrement tenu informé des événements de la région. Merci d’avance pour ce travail immense que vous abattez dans cet esprit. Je prie Dieu que vous soyez récompensés en son temps.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

© Copyright 2015