Dimanche , 16 décembre 2018
L'Édito

BONDOUKOU : Les acheteurs d’anacarde ciblés par des bandits

insécurité

Lancée jeudi 15 février, la campagne de commercialisation de l’anacarde en cours a déjà un goût très amer pour les acheteurs. Une dizaine d’entre eux ont été braqués. Fait troublant : les vols ont été commis après que les victimes ont retiré de fortes sommes d’argent à la banque. Les millions de francs emportés devaient servir à l’achat de noix brutes de cajou aux paysans.

La similitude des faits ne laisse place au doute. Tout laisse croire que les braqueurs ont des planques aux abords des établissements financiers d’où ils observent les allées et venues des clients. Les opérateurs de la filière cajou sont particulièrement visés. Une fois l’acheteur hors de la banque, les malfrats le suivent. Ils le coincent à un endroit propice. Et, sous la menace d’armes, lui arrachent l’argent qu’il vient à peine de retirer. Dans le dernier braquage en date, la victime a été suivie jusqu’aux portes de son domicile.

Dans une ville où les acheteurs d’anacarde sont connus, impossible de passer inaperçu. Leur notoriété constitue leur talon d’Achille, en période de traite. Un nouveau mode de paiement de leurs achats les dispenserait d’avoir des millions de francs en liquide sur eux.

OSSÈNE OUATTARA

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>