Mardi , 12 décembre 2017
L'Édito

BONDOUKOU : L’au revoir au goût « amer » pour le préfet Goun Germain

Un tableau offert au préfet Goun Germain, affecté à Odienné

Un tableau offert au préfet Goun Germain lors de sa fête d’au revoir. Il est affecté à Odienné, dans le Kabadougou

On ne passe pas 10 années dans une ville sans tisser des liens affectifs avec les habitants. Quand arrive donc la séparation, la tristesse prend vite place. Mercredi 8 février, le contraire de la joie était sur le visage du préfet de la région de Gontougo, Goun Germain, au moment où il rejoint Odienné (dans le Kabadougou), son nouveau poste d’affectation. « Je suis triste en partant. Triste parce que je laisse des personnes que j’aime. Je laisse des personnes dont je suis conscient qu’elles sont pleines d’admiration et d’estime pour moi », a indiqué l’administrateur, lors de la fête d’au revoir et de présentation de son successeur. Devant l’inspecteur de l’Administration du territoire, Ban Kouassi, le désormais ex-préfet de Bondoukou a exprimé sa gratitude aux forces vives de la région.

Quant au nouvel administrateur, il dit vouloir mettre ses pas dans ceux de son prédécesseur. « J’entends servir avec loyauté et dévouement la région de Gontougo comme Germain l’a fait », a promis le préfet Amani Michel. Pour y parvenir, il a sollicité le concours des responsables de l’administration publique locale, l’appui des autorités religieuses et coutumières, des forces de défense et de sécurité.

Goun Germain est un des doyens du corps préfectoral du pays. Il a été affecté à Bondoukou en 2007.

ANGE KOUMAN

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>