Mercredi , 22 novembre 2017
L'Édito

BONDOUKOU : Installation du comité de suivi de l’exploitation du manganèse

L'arrivée de la délégation ministérielle à Séréoudé

L’arrivée de la délégation ministérielle à Séréoudé

Samedi, le ministre de l’Industrie et des mines, Jean-Claude Brou, a installé le comité de suivi et de développement communautaire relatif à l’exploitation du manganèse dans le département. Avant l’installation, la tension était vive sur les sites d’exploitation. Mais la présence du ministre Kouassi Adjoumani aux côtés du préfet de région a permis de calmer les esprits.

L’administrateur Goun François Germain a fait la genèse de la crise qui a opposé les populations à la société minière indienne. Il a en outre salué les personnes dont les actions ont permis la mise sur pied du comité de suivi et de développement communautaire. En particulier, les chefs coutumiers, le grand Imam de Bondoukou, et le ministre des Ressources animales et halieutiques. Le préfet a ensuite rendu public la liste des membres formant le comité.

Noms de quelques personnes du comité

Noms de quelques personnes du comité

Le président du Conseil régional a partagé les peines et les griefs des populations. « Les populations ne peuvent en aucun cas s’opposer aux décisions des autorités. Mais nos parents ont été abusés. Par arrêté ministériel, l’autorisation d’exploration a été accordée à Taurian. Mais cette société a procédé à une exploitation tacite. Des personnes qui ont passé leur vie à cultiver ces terres et sur lesquelles se trouvent leurs plantations doivent bénéficier de certaines compensations. Elles ne demandent rien d’extraordinaire à l’Etat, ni à ceux qui exploitent ces terres. Sinon des retombées pour elles-mêmes, pour la région, et surtout pour les générations futures », a dit Kossonou Kouassi Ignace. Et le président du Conseil de fustiger le comportement de certains. « Malheureusement, le comportement de certaines personnes chargées de transmettre les messages des autorités et de la société frisent en quelque sorte la désinvolture ». Mais il espère que l’exploitation minière dans le département boostera l’économie régionale.

Kobenan Kra Michel, porte-parole des populations riveraines, a salué la promptitude de Jean-Claude Brou. En effet, à la tête des Mines depuis peu, l’homme s’est rendu deux fois à Bondoukou en vue de résoudre les problèmes nés de l’exploitation du manganèse. Le ministre a exprimé les attentes du gouvernement. « Le président de la République fonde beaucoup d’espoir sur l’installation du comité de suivi et de développement communautaire qui prendra en compte toutes les préoccupations des villages touchés. Le gouvernement veille au respect scrupuleux du cahier de charges ». Puis il a exhorté à laisser travailler Taurian.

Quelques images

????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????Samuel Dumas et Aly Micro

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>