Dimanche , 20 août 2017
L'Édito

BONDOUKOU : Il braque son patron et achète un véhicule de transport avec l’argent emporté

Les braqueurs ici devant la préfecture de police de Bondoukou

Les braqueurs présumés ici devant la préfecture de police de Bondoukou

Route de Tambi (Sorobango), 23 janvier 2015. Un acheteur d’or est dépouillé de plus de 15 millions de francs. Le 25 février, soit un mois après, 2 individus correspondant aux informations données par le plaignant sont arrêtés par la police. Selon le commissaire Douabou Keiba, ces derniers ont passé aux aveux lors de leurs auditions.

Les faits

Tanoh Kouamé Thierry est acheteur d’or. L’homme a pour chauffeur Koun Koffi Simon (alias Abobolais) avec qui il se rend sur le site d’extraction artisanale de Tambi, après des retraits en banque. Le vendredi 23 janvier, le patron retire 15 millions de francs en présence de son compagnon. Sauf que ce dernier, pas si fidèle que ça. En effet, Abobolais avait pris le soin de prévenir ses amis Kouakou Parfait et Kouakou Kra Marcelin (connus dans le milieu du transport) sur l’itinéraire qu’il prendrait le lendemain avec Tanoh Thierry.

Les choses se passent comme prévues. Sur la route de Tambi, l’acheteur d’or et son chauffeur tombent dans une embuscade. Thierry est dépossédé de ses millions. Abobolais joue la victime. Coup réussi, puisqu’avec l’argent du butin, les 3 amis achètent 3 minicars de 4 millions de francs chacun. Le reste de la somme a servi à l’acquisition de motos.

Une vue des engins achetés avec l'argent du braquage

Une vue des engins achetés avec l’argent du braquage

Grâce à des informations anonymes, les bandits présumés sont arrêtés. Leurs voitures faisaient déjà le transport entre Bondoukou et Abidjan au moment où la police les saisissait. Agés entre 22 et 26 ans, les malfaiteurs présumés ont été présentés devant le Parquet, hier mardi.

Le banditisme est devenu « rural » suite aux fortes mesures déployées pour sécuriser la ville, révèle le préfet de police, le commissaire divisionnaire Chérif Yacouba. Il demande la collaboration de la population pour une lutte efficace contre le fléau. En outre, le policier a exprimé le besoin de moyens logistiques à toutes les forces de l’ordre pour multiplier les patrouilles sur tous les grands axes de la région.

MISS JOCELYNE

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

© Copyright 2015