L'Édito

BONDOUKOU : Écoles et marché fermés, malgré l’appel du préfet

Le préfet François Goun

Le préfet François Goun

« Nous sommes dans un Etat de droit. C’est dire que tout se fait conformément aux règles. (…) S’il y a des blessés, on dira à tort ou a raison que c’est vous. En tant que préfet, c’est mon rôle de dire la vérité à mes frères » : adresse, hier lundi, du préfet François Goun aux candidats engagés sur les fronts des Régionales et Municipales. En les recevant à son Cabinet, l’administrateur les mis devant leurs responsabilités face à la recrudescence de la violence dans la ville, depuis le dimanche 21 avril, jour des scrutins.

A titre de rappel, le processus de dépouillement des bulletins de vote a été violemment interrompu par des jeunes sympathisants d’Alliagui Diabagaté, candidat du RDR. Plus de peur que de mal : « on a toutes les données. Aucun élément n’a été touché », rassure Diarrassouba Soumaïla, vice-président de la CEI, et superviseur des élections dans le District du Zanzan. Ajoutant qu’il a été surpris par l’ampleur des événements.

Malgré l’appel au calme lancé par le …

Voir la suite en cliquant sur www.infosduzanzan.com.

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>