Samedi , 21 juillet 2018
L'Édito

BONDOUKOU : Des médicaments de rue brûlés

Des médicaments contrefaits ont été brûlés à Bondoukou (crédit ph.: banfora.org)

Des médicaments contrefaits ont été brûlés à Bondoukou (crédit ph.: banfora.org)

Plus d’une tonne de médicaments vendus aux abords des rues a été incinérée. Constat fait par l’Agence ivoirienne de presse (AIP). Ces produits ont été saisis le 27 mai par les forces de l’ordre, dans le cadre de l’opération « Porc-épic » lancée par le gouvernement pour mettre fin au commerce de médicaments de rue.

Selon Chérif Yacouba, préfet de police, la lutte contre la contrefaçon des produits médicaux et la criminalité « pharmaceutique » menée sur le territoire national est une initiative des pays de la sous-région ouest-africaine. Il a souligné qu’elle se poursuivra sur tous les fronts pour préserver la santé des populations. « Ce sont des produits entrés sur le territoire ivoirien par des circuits non officiels », a expliqué docteur Gba Ferdinand de la direction régionale de la Santé.

L’adjoint au maire, Bourahima Ouattara, a invité les commerçants de ces produits illicites à s’adonner à la vente de produits autorisés. Il a affirmé que la mairie est prête à les appuyer dans leur « reconversion ».

En même temps que les produits pharmaceutiques contrefaits, 750 kg de cannabis saisis par la cellule antidrogue de la préfecture de police ont été brûlés.

Ange Kouman

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>