Mardi , 24 octobre 2017
L'Édito

BONDOUKOU : Des investisseurs sud-coréens annoncent une importante usine de transformation d’anacarde

Les investisseurs sud-coréens avec les responsables du Conseil du coton et de l'anacarde

Les investisseurs sud-coréens avec les responsables du Conseil du coton et de l’anacarde

Les responsables de Green Harvest, une société sud-coréenne, s’intéressent à l’anacarde du Zanzan. Ils l’ont fait savoir à la haute direction du Conseil du coton et de l’anacarde représentée par Bamba Mamadou (PCA) et Malamine Sanogo (directeur général), sous l’œil heureux du maire de Bondoukou.

Les  investisseurs sud-coréens ont affiché leur volonté d’implanter une unité de transformation de cette matière première agricole dans la capitale du Zanzan. La cérémonie de signature des documents s’est déroulée à la Chambre de commerce et d’industrie. L’usine sera bâtie sur une superficie de 2 hectares et coûtera près de 8 millions de dollars. Elle transformera 50.000 tonnes de noix de cajou par an. A long terme, sa capacité atteindra 10.000 tonnes l’année.

Le maire Koné Hiliassou n’a pas eu de difficultés à convaincre les hommes d’affaires asiatiques de construire l’unité industrielle dans sa commune. En effet, selon les statistiques du Conseil du coton et de l’anacarde – l’organe de régulation de la filière anacarde – le Zanzan à lui seul produit chaque année environ 100.000 tonnes de noix de cajou. Ce qui place cette région au premier rang de la production nationale. En plus, la qualité de ses noix dépasse de loin celle des autres contrées du pays.

KAMAGATE ABOU 

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>