Vendredi , 22 juin 2018
L'Édito

BONDOUKOU : Des bandits présumés attaquent une ambulance et blessent par balles le malade

AMBULANCE

Le mercredi 24 juin, une ambulance évacuant un malade au Centre hospitalier régional (CHR) a été criblée de balles. Un incident à mettre à l’actif de coupeurs de route présumés. Ces bandits, encagoulés et armés de fusils d’assaut AK 47, ont immobilisé le véhicule avant de dépouiller ses 7 occupants : le chauffeur et les proches de Hien T., le malade. La scène s’est produite entre 16h30 et 17h, sur l’axe Bouna-Bondoukou, aux portes de la ville aux « mille mosquées ». Téléphones portables et la somme de 300 000 francs CFA qui devait servir aux soins du souffrant ont été emportés.

Les témoignages recueillis auprès des victimes affirment que les brigands ont érigé un barrage à 5 km du corridor Sud, juste avant d’arriver à Goly, dernier village à l’entrée de la capitale du Zanzan. Ce piège a obligé le chauffeur à immobiliser l’ambulance. Ce qui devait arriver arriva. La voiture a reçu 6 impacts de balles, ajoutant ainsi au malheur du patient Hien T. qui en a pris dans le bras. Par chance, les autres occupants sont sortis indemnes.

Plusieurs passagers d’autres véhicules arrivés au même moment sont tombés dans le piège des malfrats. Qui les ont dépossédés de leur argent.

Les populations connaissent des actes de banditisme de cette nature depuis que Bondoukou abrite les activités de Désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR) des ex-combattants. Une enquête a été ouverte par la police.

MISS JOCELYNE

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>