Mercredi , 19 décembre 2018
L'Édito

ASSUÉFRY : L’aide-soignant abuse d’une patiente de 16 ans

Image utilisée à titre illustratif

Image utilisée à titre illustratif

L’aide-soignant D. F. O. a abusé de sa patiente de 16 ans partie se faire soigner au centre de santé urbain. L’agent a profité du fait que l’adolescente n’était pas accompagnée pour l’emmener à son domicile. Au motif que les médicaments pour la soulager se trouvent chez lui. Une fois le piège refermé, le trentenaire a abusé de l’élève, de 15 heures à 21 heures.

Quelques jours seulement, l’adolescente commence à avoir une infection grave au niveau de l’appareil génital. L’inquiétude gagne ses parents. La mineure est envoyée dans une clinique, à Abidjan. Le diagnostic du médecin est sans appel : l’adolescente présente de multiples plaies purulentes sur les parties intimes. Elles résulteraient d’un viol collectif. Et le docteur d’ajouter que les blessures constatées pourraient occasionner le cancer du col de l’utérus. Stupeur !

Accablée de questions par ses parents, l’élève craque. Puis passe aux aveux. Elle donne le nom de l’aide-soignant. De retour à Assuéfry, D. F. O. est interrogé. Il nie les faits. Il affiche un comportement qui est à la limite d’un outrage à l’égard de la famille de la victime. Il nargue.

Indigné, le père de la jeune fille porte l’affaire à la gendarmerie. Ici, l’agent de santé avoue. Il affirme avoir couché plus d’une fois avec la mineure. D. F. O. est déferré au centre de détention régional, à Bondoukou. Deux semaines qu’il y est, attendant de passer devant le juge.

APPIA HERVÉ

A propos de Info du Zanzan

Contactez-nous par mail à redaction.infosduzanzan@gmail.com

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>